Mamou : témoignage émouvant sur la mort de Dr Bailo délégué, tué par le Covid-19

Echos de nos régions
M. Sékou Camara
M. Sékou Camara

MAMOU-On vous annonçait précédemment la mort d'un délégué au baccalauréat dans la commune de Mamou. Ce haut cadre du ministère de l'enseignement supérieur, qui a été emporté par le coronavirus vient d'être muté à l’institut supérieur des technologies(IST) de Mamou.

Après ce décès, tout le personnel de ce centre de recherche a été "sommé" de faire le test PCR du Covid-19, à la demande du directeur général de l'institut. Interrogé par Africaguinee.com, le directeur général adjoint chargé des études à l’IST de Mamou, Sékou Camara a expliqué les circonstances dans lesquelles il a appris son  décès.

« C’est mon collègue. Il est chargé de la recherche à l’IST de Mamou. Dans la soirée du 24, je suis allé le chercher chez lui pour venir voir l’inspecteur régional de l’éducation. Il est venu dans son véhicule et on est parti chez l’inspecteur. On était au nombre de sept. Après les instructions de l’inspecteur sur la rigueur au bac on est sorti. Depuis ce jour on ne s’est plus revu. C’est avant-hier que l’inspecteur est venu me dire qu’il ne se porte pas bien et de procéder à son remplacement. Je l’ai trouvé dans son véhicule, il ne pouvait même pas descendre.

Lire aussi-BAC2020 Mamou: un délégué d'un centre d'examen meurt du Covid-19…

Par la suite, j’ai tout fait pour le joindre en vain. J’ai téléphoné à la direction et même ceux-là n’ont pas pu le joindre. Depuis ça, vu que je suis occupé, je n’ai pas eu de ses nouvelles. Le soir, on me dit qu’il est parti à Kindia. La nuit on m'a annoncé qu’il est décédé. J’étais très frappé. Parce que lui, on vient de le muter ici à la place de Dr Foula qui est décédé. C’est regrettable. Je ne m’attendais pas à ça. Donc aujourd’hui on a fait le test pour tout le personnel de l’IST. On a eu certains résultats. Pour moi c’est négatif », confie ce haut cadre de l’IST.

 

Le défunt est originaire de Labé dans la sous-préfecture de Noussy. Pendant ce temps, la ville de Mamou s’apprête à rouvrir ses mosquées après plusieurs mois de fermeture.

 

Habib Samaké

Correspondant régional

D’Africaguinee.com à Mamou  

Créé le Samedi 29 août 2020 à 22:36