Sidya Touré sur la fuite de l'audio de Kiridi : "Ce régime a été bâti sur la tricherie…"

Politique
Sidya Touré, leader de l'UFR
Sidya Touré, leader de l'UFR

CONAKRY-Une fuite rocambolesque d'un élément audio dans lequel on entend le ministre Kiridi Bangoura évoquer les "secrets" de l'élection présidentielle de 2010, agite la toile depuis ce mercredi 26 août. Le fichier sonore qui circule sur des réseaux sociaux fait réagir la classe politique.

Interrogé par Africaguinee.com ce jeudi 27 août 2020 sur cette affaire, Sidya Touré n'a pas mâché ses mots. L'opposant qui a toujours dénoncé la gestion du 1er tour de la présidentielle de 2010, soutient que le régime actuel a été bâti sur la tricherie. Le leader de l'Union des forces républicaines (UFR) s'est prêté aux questions de notre rédaction.

AFRICAGUINEE.COM : Comment réagissez-vous face à cet élément audio qui circule depuis hier dans lequel on entend le ministre Kiridi Bnagoura évoquer certains "secrets" de la présidentielle de 2010 ?

SIDYA TOURE : Je n'ai pas grand-chose à dire à part ce que je n'ai cessé de marteler. On connaissait exactement les résultats. Ces résultats ont été changés. Ce qui a permis au 3ème de devenir 2ème ensuite de devenir 1er. Ça, ce n'est pas un élément nouveau pour nous. Ce qui est extraordinaire pour nous et dramatique pour notre pays, c'est d'imaginer si les choses avaient été autrement. On aurait une autre Guinée aujourd'hui. Quelque soit le candidat arrivé en tête au 2ème tour entre le 1er et le vrai 2ème. Ça aurait été un autre pays.

Je pense que quand les gens sont à l'abri, ils se lancent dans des discussions de ce genre. C'est quelque chose qui vient en interne. Ça veut dire que le système commence à s'effriter à ce niveau-là aussi. C'est dramatique et tout, mais nous le savions très bien.

Maître Abass qui était le conseiller juridique de la CENI à l'époque l'avait clairement expliqué. Dieu seul sait, je ne le connaissais pas. Je ne l'ai rencontré que deux ans après. Il avait clairement expliqué, il avait donné les chiffres, il avait fait une conférence de presse et il avait démissionné. Les guinéens doivent savoir aussi qu'il y a eu des compatriotes comme ça.

Est-ce selon vous un élément qui prouve que le Président Alpha Condé n'a plus la légitimité à se maintenir au pouvoir ?

 Alpha n'a jamais gagné les élections ici. On le sait depuis le départ. Toute cette histoire est un montage frauduleux. Et nous vivons au milieu de ce montage. Ce qui fait que ça ne donne jamais de résultats. Parce qu'on veut tous les jours prouver que la fraude n'existe pas. Ça été le combat permanent d'Alpha Condé contre l'UFR. Il fallait démontrer que ce n'était pas lui le 3ème. Tout le combat depuis 10 ans n'a porté que sur ça, c'est non pas développer le pays, mais combattre l'UFR.

Cette fuite intervient alors que le FNDC annonce la reprise des manifestations pour empêcher le président Alpha Condé…

Ecoutez ce n'est pas un élément nouveau pour moi. C'est peut-être nouveau pour les guinéens qui ne comprenaient pas ce qui se passait. Mais je pense que ça devrait leur permettre de mieux analyser la situation du pays et de se dire que peut-être il faut arrêter tout ça à un moment donné. On ne peut pas tricher à tout point de vue au niveau des élections, au niveau de la gestion.

Ce régime a été bâti sur la tricherie et qui a abouti au système de corruption généralisé que nous connaissons aujourd'hui. Et surtout à l'accession au pouvoir de gens qui n'étaient pas du tout préparés pour ça. Je pense que ça devrait permettre à nos compatriotes de se ragaillardir et dire que ça suffit comme ça.   

Entretien réalisé par Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Jeudi 27 août 2020 à 18:37