Autonomisation des femmes : l’UNFPA vole au secours de plusieurs structures féminines…

Publireportage
Barbara Sow, représentante de l’UNFPA en Guinée
Barbara Sow, représentante de l’UNFPA en Guinée

CONAKRY-Le Fonds des Nations-Unies pour la Population (UNFPA) a procédé ce lundi 24 août, à la remise d’un important lot de dons d’équipements, matériels consommables destinés à des structures féminines.

Les bénéficiaires sont les groupements de femmes de Kindia, Mamou et les CAF (centre d'autonomisation des femmes) de Dubréka et Mamou ainsi que les filles sortantes du Caf de Mamou. Les services de prise en charge des cas de violences basées sur le genre (VBG) ont également bénéficié de kits. La cérémonie de remise de cet appui considérable a eu lieu au ministère des Droits et de l’autonomisation des femmes.

Ce don d’une valeur totale de 316 790$ (soit 3. 025 344 500 GNF) est composé de : Kits de saponification, de teinture, de coiffure, de couture, de transformation agroalimentaire, des kits informatiques, de matériels intrants agricoles et des groupes électrogènes. Ces dons permettront d’appuyer considérablement les efforts déployés par le gouvernement guinéen dans l’atténuation de l’impact social de la covid-19 sur les couches les plus vulnérables, a expliqué la représentante de l’UNFPA en Guinée.

Ces dons sont destinés à 100 groupements de 1000 femmes des villages des régions de Kindia et Mamou, aux CAF de Dubréka et Mamou, à 180 jeunes filles qui ont suivi une formation professionnalisant en coiffure et de couture dans le centre d’autopromotion féminine (CAF) de Mamou. Ils sont également destinés à 26 services intégrés de prise en charge médicale, juridique/judiciaire des cas de VBG y compris la médecine légale, l’OPROGEM et la gendarmerie à travers la brigade spéciale de protection des personnes vulnérables.          

« Ces dons viennent renforcer les efforts que les autres partenaires en particulier le système des Nations-Unies apportent au ministère des Droits et de l’Autonomisation des femmes dans sa lutte pour l’autonomisation socioéconomique des couches vulnérables (femmes et filles). Ils ont pour objectif de permettre aux bénéficiaires de développer leurs moyens d’existence durables, en créant ou en leur stimulant leur auto-emploi », a déclaré la première responsable de l’UNFPA en Guinée, Mme Barbara Sow.

A travers ces dons, le Fonds des Nations-Unies pour la Population, attentif aux besoins relevés dans le domaine de l’égalité et de l’équité de genre, participe ainsi à réduire la vulnérabilité des filles et femmes a-t-elle ajouté.

« Je suis convaincue que cet appui matériel va permettre de contribuer au bien-être économique de ces filles et femmes par l’amélioration de leurs conditions de vie et un meilleur accès aux capitaux à travers la promotion des activités génératrices de revenus, afin qu’elles puissent s’intégrer dans le processus de développement économique et social de la Guinée » a martelé Mme Barbara Sow.

Présidant cette cérémonie, la ministre des Droits et de l’autonomisation des femmes a vivement remercié l’UNFPA pour ce geste important à l’endroit de son département et surtout des femmes et filles de Guinée, de la gendarmerie et de l’OPROGEM.

« L’autonomisation et la lutte contre la violence faite aux femmes sont deux thématiques qui sont intimement liées en ce sens que l’autonomisation peut favoriser de manière efficiente l’éradication des violences. Notre pays a signé et ratifié la quasi-totalité des instruments juridiques internationaux relatifs à la protection des droits des femmes.  Je suis convaincue qu’en misant sur les compétences des femmes sur leurs capacités d’innovation, leur savoir-faire pour surmonter cette crise, on peut en faire un accélérateur de changement. Nous pourrions continuer durablement grâce à elles et avec elles vers un avenir prometteur. Je suis persuadée que ces dons vont contribuer à accélérer la matérialisation des engagements de la Guinée en matière d’autonomisation des femmes et la lutte contre les violences basées sur le genre. C’est pourquoi, je salue l’initiative de doter ces structures d’équipements de travail. Je reste convaincue que ces équipements vont contribuer au renforcement de leurs capacités opérationnelles, dans leurs activités quotidiennes », a déclaré la ministre Awa Béavogui.

Elle a surtout invité les bénéficiaires à faire bon usage de ces kits qui vont certainement booster leurs activités. Avant de clore son allocution, la ministre des Droits et l’autonomisation des femmes a sollicité auprès des partenaires financiers de la Guinée, à continuer leur accompagnement pour la promotion et la protection des droits des femmes.    

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

Créé le Mardi 25 août 2020 à 11:13