Sud de la Guinée : immersion dans "l'enfer" des transporteurs routiers à Diécké…

Routes guinéennes
Des camions bloqués entre Diécké et Nzérékoré
Des camions bloqués entre Diécké et Nzérékoré

DECKE-Depuis presqu’une semaine, plusieurs véhicules sont bloqués entre Nzérékoré-Diécké à cause de la dégradation très poussée de la route. Des camions chargés de bétails sont coincés dans ce bourbier. Destinés à être vendus pour la fête de Tabaski, certains animaux, la plus part des moutons, sont morts.

Sur les lieux, c'est le désastre ! Plusieurs camions sont embourbés depuis 5 jours. Ils sont presque désespérés alors que les moutons qu'ils transportent depuis le Mali devraient arriver au Libéria pour être vendus à l'occasion de la  fête de Tabaski qui sera célébrée ce vendredi 31 juillet. Déjà ils ont perdu 50 moutons qui sont morts, faute d'avoir mangé. Les transporteurs routiers se demandent à quel saint se vouer.

« Nous avons quitté Bamako avec des moutons pour les envoyer au Libéria pour la fête de Tabaski. Mais cela fait 5 jours nous sommes bloqués. On ne mange pas, il n’y a pas d’eau, nous sommes vraiment fatigués. Chaque jour on nous promet que les machines viendront pour nous tirer mais nous n’avons jamais vu la machine. Nous avons perdu plus de 50 moutons qui sont morts ici. Nous les avons donnés aux gens comme ça cadeau. Nous avons beaucoup perdu. Il y a certains qu’on a fait descendre pour brouter les herbes qui se sont enfui », s’est alarmé N’faly Camara un chauffeur de remorque.

Dans la brousse, on trouve certains moutons qui sont attachés en train de brouter pour survivre. Des chèvres qui sont par contre dans les remorques ont perdu assez de poids. D’autres sont mêmes malades. Une camionnette qui transportait des bœufs, a rebroussé chemin par manque de route. Les propriétaires sont obligés de faire descendre leurs bœufs pour marcher en direction de Diécké.

‘’Nous sommes là depuis dimanche. Il n’y a pas de manger. Notre camion est vide. On part à Diécké pour prendre la marchandise mais nous sommes bloqués ici. Il n’y a pas de route et il n'arrête pas de pleuvoir. La Société de la SOGUIPAH demande aux usagers de laisser la route sécher. Ils disent de ne pas mettre du sable. Hier ils nous ont envoyé une petite machine pour tirer les véhicules mais impossible. Donc nous demandons à l’Etat de nous venir en aide’’, lance El hadj Amadou Bah un autre chauffeur.

A côté, quelques petits véhicules transportant des passagers se débrouillent à passer mais très difficilement. Un passager en provenance de Diécké pour passer la fête à Nzérékoré exprime son ras-le-bol.

« Ici nous souffrons énormément. Depuis le matin notre petit véhicule est bloqué ici. Les habitants de Diécké et tous les passagers nous vivons dans le calvaire ici. Nous venons de Diécké pour la fête à Nzérékoré, mais il n’y a pas de route. Voyez même, les moutons que les gens vont égorger le jour de la fête, tout est bloqué ici. On risque de les égorger ici le jour de la fête », déplore ce passager.

Cette année, la route Nzérékoré-Diécké a été ré-profilée. Malgré ce travail, en cette saison pluvieuse, des usagers souffrent énormément pour joindre les deux bouts. L’état de la route boueuse et très glissante, empêche des véhicules de circuler sur certains points critiques.

De retour de Diécké, SAKOUVOGUI Paul Foromo

Pour Africaguinee.com

Tél: (00224) 628 80 17 43

Créé le Jeudi 30 juillet 2020 à 14:54

TAGS