Guinée: Le Gouvernement menace de "sévir"…

Politique
Alpha Condé, Président de la République et son Premier Ministre Kassory Fofana
Alpha Condé, Président de la République et son Premier Ministre Kassory Fofana

CONAKRY- C’est un fait connu de tous ! Les dispositions prises par les autorités guinéennes dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire sont foulées au sol.

L’interdiction de quitter Conakry, épicentre de l’épidémie de Covid-19, pour voyager vers les villes de l’intérieur du pays n’est pas respectée. Chaque jour une file de véhicules de transport en commun quitte les différentes gares routières de la capitale pour rejoindre la province, au vu et au su de tout le monde.

Ce qui fait qu’aujourd’hui, toutes les régions du pays sont frappées par l’épidémie. Cette situation est favorisée par l’inertie des autorités qui n’ont pas su trouver l’approche idéale pour contenir la propagation de la maladie et l’indélicatesse de certains chauffeurs.

Ce samedi 25 juillet, le gouvernement à travers le ministère de la sécurité a menacé de sévir contre les contrevenants qui violent les dispositions de l’état d’urgence.

« Il a été constaté que de plus en plus de véhicules sortant du grand Conakry sont munis de fausses attestations Covid-19 pour passer les contrôles et se rendre à l’intérieur du pays. Ces méthodes constituent non seulement une violation des mais également une infraction en faux et usage de faux sanctionnée par le Code pénal », rappelle le ministère de la Sécurité dans un communiqué conjoint avec l’agence nationale de sécurité sanitaire.

En conséquence prévient le département de la sécurité, toute personne fabricant, utilisant ou tentant d’utiliser de tels documents pour se soustraire aux restrictions imposées par l’état d’urgence ou le Code de santé publique se verra appliquée les peines prévues par la Loi.

« Les syndicats de transporteurs ont été informés de la mesure et ont réaffirmé leur pleine collaboration avec l’ANSS et les forces de sécurité dans le cadre du respect des mesures visant à empêcher la propagation du Covid-19 à l’intérieur du pays », rappelle le communiqué qui précise que le dépistage du Covid-19 est gratuit et qu’il est possible de le faire aux lieux suivants :

-       Pour les voyageurs : à la Gare routière de Matoto, à la Gare routière de Bambeto et au CMC de Matam ;

-       Pour les chauffeurs et apprentis des gros camions : au Camp Kwame Nkrumah ;

-       Pour les camions citernes : au Centre de dépistage de Tombo.

Annonçant que quatre autres seront ouverts dès ce lundi pour les transports en commun, dans les Gares routières de Yimbaya-bougie, Madina, Matam etGomboya, le Gouvernement en appelle au sens de responsabilité et au civisme des citoyens en général et des voyageurs en particulier.   

 

Bah Aïssatou

Pour Afriacguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 14

Créé le Dimanche 26 juillet 2020 à 13:44