"Vendredi de l’entrepreneur" : Pari réussi pour le FONIJ à Mamou…

Lutte contre le chômage des jeunes

CONAKRY- Le fond national d’insertion des jeunes (FONIJ) a organisé ce vendredi 24 juillet 20, à Mamou un atelier axé sur l’entreprenariat des jeunes. Intitulé ‘’Vendredi de l’entrepreneur’’, cette activité qui s’est tenue au gouvernorat de la ville carrefour, a connu la présence de plusieurs jeunes ainsi que des autorités de toute la région. Les banques  et institutions de micro finances ainsi que certaines institutions internationales qui évoluent dans la région ont répondu présent à ce rendez-vous.

Le « vendredi de l’entreprenariat » est une activité qui se tient chaque mois. Son objectif est de créer un espace d’échange, d’orientation et d’information entre les acteurs de l’écosystème entrepreneuriale.

La rencontre a été présidée par le Gouverneur de région Amadou Oury Lémy Diallo. Dans son discours de circonstance, il a rappelé le rôle fondamental que la jeunesse joue dans le développement d’un pays. D’où l’importance de soutenir et valoriser cette couche.

 « La jeunesse constitue un élément fondamental pour le développement de notre pays. Cette couche mérite d’être soutenue et valorisée. Malgré les efforts consentis par le gouvernement et les partenaires au développement pour l’implication des jeunes au processus du développement socioéconomique, des obstacles existent dans le domaine de l’insertion des jeunes. Ces obstacles sont liés à des questions d’accès au crédit pour le démarrage de leurs projets mais aussi à la formation. Pour surmonter ces obstacles, le FONIJ va à travers cette journée  inviter les jeunes à présenter leurs projets ou idées de projets. On leur fera découvrir des opportunités qui leur sont offertes et accompagner les meilleurs projets », explique le gouverneur de Mamou.

Présent à cette rencontre, M. Habib Diallo inspecteur général de la jeunesse, a indiqué que cette activité entre dans le cadre des priorités du gouvernement qui lutte contre le chômage.  

« C’est un honneur pour moi au nom du ministre de la jeunesse et de l’emploi de participer à cette activité initiée par le FONIJ sous le leadership de mon ministère. J’exprime toute ma reconnaissance pour votre présence qui témoigne votre engagement à rechercher des voies et moyens pour faciliter l’insertion des jeunes à travers l’entreprenariat. Cette activité s’inscrit dans le cadre de la procédure dynamique enclenchée par la direction générale du FONIJ pour renforcer les capacités entrepreneuriales des jeunes. Il entre aussi dans le cadre des priorités du gouvernement qui consiste à lutter contre le chômage et permettre à la jeunesse de participer pleinement à l’essor de développement de notre pays », explique ce cadre du ministère de la jeunesse.

Le « vendredi de l’entreprenariat » est une activité qui se tient chaque mois selon la directrice générale du fond national d’insertion des jeunes(FONIJ). Son objectif est de créer un espace d’échange d’orientation et d’information entre les acteurs de l’écosystème entrepreneuriale.

« Le vendredi de l’entreprenariat est une activité mensuelle initiée par le FONIJ qui a pour objectif de créer un espace d’échange, d’orientation et d’information entre les acteurs de l’écosystème entrepreneuriale. Malgré la détermination du gouvernement, d’énormes difficultés existent dans le domaine de l’insertion des jeunes. Des difficultés qui sont liées à la formation mais aussi à l’accès au financement pour le démarrage de leurs activités. Pour inverser la tendance, l’Etat à travers le FONIJ a mis en œuvre depuis sa création plusieurs programmes de projets en faveur de l’insertion des jeunes », explique Madame Mariama Ciré Baldé.

La tenue de cette journée a réjoui les autorités administratives de Mamou. Selon M.  Bernard Mara directeur de cabinet au Gouvernorat de Mamou, cette journée restera gravée dans la mémoire des jeunes et des autorités de la ville carrefour.

 « Nous avons vécu beaucoup de vendredi mais ce 24 juillet qui est le vendredi de l’entrepreneur est gravé dans nos têtes. Parce que quand on ne s’occupe pas des jeunes, eux ils vont s’occuper de nous. On ne le souhaite pas. Alors, vous jeunes, cela est une opportunité pour vous. Au lieu de venir vers l’emploi on vous demande de créer une entreprise pour employer des gens. Quand c’est vous-mêmes qui employez, il n’y a pas de retraite là-bas.  Tant que vous êtes en bonne santé vous allez travailler », invite M. Mara.

A noter que sur les 30 projets soumis, 10 projets portés par des jeunes ont été retenus. Ils seront soutenus par le FONIJ.

Habib samaké

Correspondant régional

D’Africaguinee.com à Mamou

 

Créé le Samedi 25 juillet 2020 à 21:54

TAGS