Insécurité à Conakry : plusieurs commerçants victimes de vols à Matoto…

Société
Un commerçant victime de vol à Conakry
Un commerçant victime de vol à Conakry

CONAKRY-Plusieurs commerçants sont victimes de vols à répétition au marché-Matoto. Au moins six boutiques ont été vidés de leurs contenus par des inconnus non identifiés à Matoto marché centre. Face à la recrudescence du phénomène, les victimes ont décidé d’interpeller les autorités.

Ces vols à répétition ont commencé depuis plusieurs mois. Le dernier s’est produit dans la nuit du 14 au 15 juillet 2020 d’après les victimes interrogées par un journaliste d’Africaguinee.com ce vendredi, 17 juillet 2020.

« Dans la semaine là seulement ils ont détruit deux boutiques. Depuis, les deux derniers mois passés, à chaque fois ils viennent détruire une ou deux boutiques. Je peux dire que c’est depuis que le couvre-feu a été instauré ces vols et vandalisme des boutiques ont commencé. Les voleurs ont emporté les contenus et plus de six millions de nos francs guinéens » explique M. Mamadou Cellou Diallo l’une des victimes.

Ces boutiques où les bandits viennent opérer se trouvent à quelques mètres de l’escadron mobile de la gendarmerie Numéro 4. Pour cette autre victime, il est inadmissible de comprendre que des voleurs arrivent à faire leur sale besogne sans être inquiétés.

« On a revendu jusqu’au soir, on a fermé, et la nuit les voleurs sont venus, ils ont percé les tôles.  Et lorsqu’ils ont eu accès, ils ont pris tout l’argent qu’on revendu la journée et autres objets de valeurs. Mais on ne comprend pas comment est-ce qu’ils parviennent à le faire alors qu’on est à la proximité d’une gendarmerie (ECO4). Il n’y a même pas une distance de 500 mètres entre eux et nos boutiques, je ne peux pas comprendre que des malfrats viennent casser nos boutiques et qu’il n’y ait rien. L’administration du marché est au courant. Il n’y a pas une seule semaine ne passe ici sans qu’on nous vole», explique Amadou Barry, une autre victime avant de demander à l’Etat de prendre ses responsabilités afin d’arrêter les coupables et les traduire devant les juridictions compétentes.

Interrogé sur ces différents cas de vol, l’administrateur principal du marché de Matoto Centre dit effectivement être au courant. Mais selon lui, ces commerçants qui se plaignent de vol sont victimes de leur entêtement.

« Je veux vous dire que ce marché est structuré depuis près de 15ans. Et depuis tout ce temps nous collaborons avec une société de gardiennage. C’est pour vous dire que devant moi, ces commerçants qui se trouvent à l’extrême du marché ne peuvent pas me dire ça. Même ceux qui m’ont précédé à poste le savent aussi. Ces gens étaient abonnés avec nous au niveau de la société de gardiennage, maintenant, je ne sais pas, de leurs idées en matière de payement du quota qui leur aurait été imposé, à hauteur de 45 000 francs guinéens/mois, jugeant ça trop, ils ont préféré se retirer du groupe de gardiennage du grand marché pour rester isoler comme ça. Depuis cinq ans comme ça, ils vivent de cette manière. Et les gardiens qui sécurisent le marché aussi ne s’intéressent pas à leurs boutiques. Maintenant ç chaque fois j’entends qu’ils se plaignent de vol, et lorsqu’ils me le disent, je leur dis du courage » a réagi M. Amara DOUKOURE, administrateur du marché centre de Matoto.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

Créé le Vendredi 17 juillet 2020 à 18:45

TAGS