Mamadi Touré "recadre" Jean Yves Le Drian: "Dire que la Guinée est un pays fragile…"

Crise guinéenne
Mamadi Touré et Jean Yves Le Drian , Photomontage Africaguinee.com
Mamadi Touré et Jean Yves Le Drian , Photomontage Africaguinee.com

CONAKRY-Alors que le chef de la Diplomatie française, Jean Yves Le Drian interpelle le Président Alpha Condé afin qu'il prenne des initiatives pour apaiser; la situation en Guinée après le référendum contesté du 22 mars, son homologue guinéen a réagi !

Interpelé par Africaguinee.com, le ministre des Affaires Etrangères a précisé que le dirigeant guinéen a déjà pris des initiatives pour le dialogue. Mamadi Touré prévient cependant qu’il n’est compréhensible de poser des conditions pour participer à un dialogue.  

Tandis que la  tension monte d’un cran en Guinée avec des risques  de nouveaux heurts meurtriers, la France invite le dirigeant guinéen à apaiser la situation.

« Notre posture est de soutenir la démocratie et le Droit. La démocratie dans les Etats fragiles comme la Guinée, nous souhaitons que des initiatives soient prises par le président Condé pour apaiser la situation à la suite d’un référendum que nous avons contesté », a déclaré Jean Yves Le Drian ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères de la France.

Le dialogue ?  « OUI ». La Guinée, un Etat fragile ? « NON », rétorque Mamadi Touré qui indique que le Président Alpha Condé a déjà exprimé la prédisposition du gouvernement pour aller au dialogue. Mais pour cela, faudrait-il qu’il y ait de la volonté, chez tous les acteurs, sans poser des préalables.

« Essayons de discuter des modalités de mise en œuvre de ce dialogue très noble  qui a été déjà annoncé par le Président de la République. Mais dire que la Guinée est un pays fragile, non la Guinée ne peut pas être un pays fragile. Certes on a une situation, mais le président a déjà pris l’initiative. Mais qu’est-ce que les gens veulent de cette initiative ? Il faut venir en ne posant pas de pré-conditions. Mais si on se met à poser des pré-conditions, le dialogue n’a plus son sens. C’est au cours du dialogue qu’on pose des conditions. Le Président est prêts, il est ouvert, il a exprimé la prédisposition du gouvernement au dialogue. Donc, venons au dialogue », a réagi le chef de la diplomatie guinéenne.

A suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

 

Créé le Samedi 11 juillet 2020 à 17:28