Des décisions de justice foulées au sol : la Guinée vers l'"anarchie"?

Politique
Alpha Condé, Président de la République de Guinée et des magistrats du pays
Alpha Condé, Président de la République de Guinée et des magistrats du pays

CONAKRY-Que valent les arrêts rendus par les juges  en Guinée ? Une décision de justice est en train d’être foulée au sol au mépris de la Loi et de l’indépendance de l’appareil judiciaire. De quoi s’agit-il ?

Arrêté  le 07 mai dernier, le juriste Saikou Yaya Diallo qui a bénéficié d’un double arrêt de justice ordonnant sa libération provisoire croupit toujours  en prison.

La détention de ce juriste membre du FNDC poursuivi  pour « violences, voie de fait, menaces et injures publiques » est été toujours considérée comme arbitraire.

Le 12 mai dernier, la chambre de contrôle de l’instruction de la Cour d’Appel avait ordonné sa remise en liberté et son placement sous contrôle judiciaire. Face à la non-exécution de cet arrêt, ses avocats ont saisi le juge des référés qui a rendu un arrêt ce lundi 06 juillet 20 qui a ordonné la libération de Saikou Yaya Diallo. Deux décisions de justice dont l’exécution pose problème.

Ce n’est d’ailleurs la première fois qu’un arrêt de justice a souffert d’exécution en Guinée. Un arrêt rendu par la Cour Suprême  en décembre dernier a été piétiné par l’exécutif auquel on avait enjoint de parachever le processus d’installation des élus locaux. L’affaire est encore pendante en justice.

Aux yeux de certains observateurs, cette situation tout de même extraordinaire dans un Etat de Droit, n’est pas surprenante dans le contexte actuel du pays où même la constitution qui a été soumise au référendum a été falsifiée.

La Guinée risque-t-elle de tomber dans les affres de l’anarchie ? Là est toute la question.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Vendredi 10 juillet 2020 à 11:25