Corps de manifestants "confisqués": la nouvelle qui soulage les proches des victimes…

Tueries à Conakry
Des victimes de la répression des manifestations du FNDC à Conakry
Des victimes de la répression des manifestations du FNDC à Conakry

CONAKRY- C’est sans doute une bonne nouvelle qui va soulager les familles des victimes des violences de janvier et  février dernier dont les corps étaient « confisqués » pour des fins d’enquête.  Certes, elles sont rongées par le chagrin et la douleur dus à la perte des leurs dans des circonstances tragiques, mais ces familles qui réclamaient les dépouilles de leurs proches peuvent enfin se frotter les mains.

Les autorités ont accepté de restituer les corps au nombre de huit (8). Ce sont toutes des victimes de la répression des manifestations du FNDC organisées en début d’année. Ces corps étaient jusque-là gardés dans chambres froides de la morgue de l’hôpital Ignace Denn a appris Africaguinee.com.

Contacté par notre rédaction, un responsable du FNDC nous a confirmé l’information, selon laquelle les autorités ont accepté de restituer les corps. Selon le chargé des opérations du front national pour la défense de la constitution, leurs avocats sont en train d’organiser une réunion avec les familles des victimes afin de choisir le jour de l’enterrement.

« Le Gouvernement a décidé de restituer maintenant les corps. Avec nos avocats, nous sommes en train d’organiser une réunion avec les familles des victimes pour nous entendre sur le jour de la levée des corps et pour l’enterrement. Nous sommes en train de tout faire pour que les corps soient remis au même moment que les rapports d’autopsie », a annoncé Ibrahima Diallo tout en indiquant que cette réunion doit avoir lieu au début de la semaine qui arrive.

« Cette réunion avec les familles des victimes est prévue avant le mardi prochain. Au total il y a 8 corps », a-t-il ajouté.

Qui sont ces huit (08) victimes ? Ce sont : Mamadou Issa Bah, Mamadou SaidouDaillo, Mamadou Ciré Diallo tués en janvier 2020, Idrissa Barry et Souleymane Barry tués en février 2020 Mamadou Hafiziou Diallo, Ousmane Barry et Mamadou Saliou Bah tués en mars 2020.

Dossier à suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Dimanche 28 juin 2020 à 15:46

TAGS