Père de 6 enfants, Elisé Délamou se suicide dans la chambre de sa "petite-amie"

Echo de nos régions
Homicide à Nzérékoré
Homicide à Nzérékoré

NZEREKORE-Les homicides volontaires prennent de l’ampleur à Nzérékoré, en Guinée forestière. Un père de famille s’est donné la mort par fusillade dans la nuit de mercredi à jeudi 11 juin 2020, au quartier Gbahana, dans la commune urbaine de Nzérékoré.

Père de 6 enfants, Elisé Délamou s’est donné la mort par fusillade à travers une arme calibre de 12 dans la chambre de sa concubine. Il s’est introduit l’arme dans la bouche, appuyé sur la détente à travers une paire de ciseaux selon les constats effectués sur place. 

‘’C’est très tôt le matin que j’ai reçu l’information du chef de quartier. J’ai informé les autorités locales, nous nous sommes rendus sur les lieux avec la protection civile. Le monsieur est un taximètre. Il est ici dans cette concession qui appartient à sa concubine. On vient de voir le corps qui est en train de baigner dans le sang. L’arme entre ces cuisses et la main sur la détente’’, a expliqué Moriba Albert Délamou, maire de la commune urbaine de Nzérékoré.

Selon un citoyen du quartier, c’est vers 3h du matin qu’il a entendu le coup de fusil. Des indiscrétions nous ont fait croire que c’est une déception qui serait à la base de ce suicide. Elisé Délamou aurait construit une maison de 3 chambres, salon sur une parcelle qui lui aurait été octroyé par sa belle-famille. Après la mort de sa femme, il a été déguerpi des lieux par ses beaux-parents. C’est ainsi que le quinquagénaire a préféré quitter sa maison. Il a pris une fille comme petite amie  avec laquelle il passait la nuit. C’est suite à cette déception qu’il se serait donné la mort nous apprend-t-on. Interrogé sur le sujet, le chef de quartier explique :

« Une déception, ça peut être l’une des raisons. Mais comme il y a de cela 6 mois et les gens parvenaient à le consoler, il ne s’est pas manifesté non plus pour exprimer son mécontentement par rapport à cela, il disait comme ces enfants sont là-bas, il a fait ce travail pour ces enfants. Maintenant on ne sait pas ce qui l’a poussé à se donner la mort », a dit Niankoye Lucien Kpoghomou, vice-président du conseil de quartier de Gbahana.

Elisé Délamou se serait donné la mort, à l’absence de sa petite amie qui était de garde. Le mois dernier, un autre père de famille s’était donné la mort par pendaison au quartier Boma alors que sa femme était en état de famille très avancé. Le jour où il s’est suicidé, sa femme  a accouchée d’un garçon.

 

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Nzérékoré.

Tél : (00224) 628 80 17 43

 

Créé le Jeudi 11 juin 2020 à 17:55