Conakry: Le cri de cœur d’Aminata Diallo désespérée par la maladie de son époux…

Société
Thierno Souleymane Diallo et son épouse
Thierno Souleymane Diallo et son épouse

CONAKRY- C’est la triste histoire d’un quadragénaire racontée par une épouse désemparée ! Thierno Souleymane Diallo, marié et père de trois enfants  est terrassé par  une terrible  maladie qui l’empêche désormais de vivre ses rêves de père de famille épanoui aux côtés des siens.

Aminata Diallo, son épouse, le visage timoré par la tristesse et l’état de santé de son bien aimé  qui se dégrade nous raconte comment tout cela est arrivé un soir de l’an 2010.

‘’Un jour, aux alentours de 17 heures, mon mari est sorti pour aller à la pharmacie qui n’est pas loin d’ici pour acheter des produits. A son retour à la maison, il me dit qu’il a une sensation de douleur sur son côté droit (…). C’est quelques semaines après qu’il m’a dit qu’il ne  sentait plus ce côté de ses membres qui devenait de plus en plus lourd à supporter et que la douleur s’intensifiait. C’est ainsi que nous avons commencé à nous rendre dans les hôpitaux. Nous, nous sommes rendus à Donka et Ignace-deen, nous avions rencontré des neurologues de renommée mais jusqu’à présent nous n’avons pas eu ce que nous recherchons. Nous avons acheté tous les produits qu’ils nous ont prescrit mais rien n’y fait’’, a raconté dame Aminata Diallo au bord des larmes.

Pour cette mère de famille, depuis que son époux est tombé malade, toutes les économies de son mari et les efforts qu’elle fournit s’amenuisent.

‘’ Nos économies et le peu d’aide que nous recevons de la part de la famille décroissent du  jour au jour », dit-elle avant de dire que Thierno Souleymane  commence à délirer et à avoir des réactions de nervosité.

‘’ Ce qui m’inquiète le plus, mon mari commence à avoir des pertes de mémoire et des réactions de nervosité. Certes que c’est mon mari qui était actif auparavant qui souffre mais c’est ma petite famille et moi qui endurons le plus. Depuis qu’il est tombé malade, c’est moi qui m’occupe de nos enfants, je vends de l’Atthiéké (plat africain, ndlr) pour pouvoir subvenir à nos besoins. A deux, nous ne dormons plus depuis plusieurs années maintenant (pleures). J’ai des  difficultés à lui donner à manger parce qu’il ne se tient pas tranquille. Nous besognons vraiment ‘’, nous a confié la dame, avant de demander aux bonnes volontés de leur venir en aide afin que son mari recouvre la santé.

‘’Je demande aux bonnes volontés et aux autorités guinéennes de nous venir en aide. Nous n’avons pas les moyens de nous prendre en charge et mon mari souffre énormément. Je vous en prie’’ a sangloté l’épouse de Thierno Souleymane Diallo.

Du haut de son mètre quatre-vingt-dix, cet originaire de la préfecture de pita, résident dans le quartier Kaporo-rails ne sort plus de chez lui depuis dix ans et ne tient plus debout s’il n’est pas aidé par quelqu’un. Si vous voulez aider cette famille, merci de les contacter sur ces numéros : 620 63 85 91, 626 64 69 64 

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

 

 

Créé le Lundi 01 juin 2020 à 10:50

TAGS