Séquestration et menaces de mort: Un officier de la gendarmerie poursuivi par un magistrat...

Justice

CONAKRY-Un haut officier de la gendarmerie est poursuivi pour menaces de mort, séquestration, coups et blessures volontaires, vol, injures publiques et outrage à magistrat. Le colonel Mamoudou Kaba,  coordinateur des barrages routiers installés à cause de la pandémie de Covid-19 à Coyah et Dubréka est accusé par le substitut du procureur du TPI de Dubreka, Abou Nantenin Konaté.

Le magistrat se plaint d'avoir été molesté au niveau du barrage de Kenendé, le 4 mai dernier et embarqué pour le camp Kwamé Krumah sur ordre du Colonel Kaba alors qu'il était venu, sur ordre du procureur général, demander aux agents des forces de défense et de sécurité présents sur les lieux de “cesser les exactions contre les citoyens”.

La Cour d’appel de Conakry avait décerné un mandat d’amener contre le colonel Mamoudou Kaba qui s’était absenté lors de  la première audience du 18 mai dernier. Ce mercredi 27 mai 2020 l’officier s'est finalement présenté devant le juge.

En répondant à la question du juge sur les infractions qui lui ont  été reprochées, le colonel Mamoudou Kaba a reconnu sans ambages les charges. "Je reconnais les faits. Je regrette ce qui est arrivé et je demande humblement à M. Condé de me pardonner. J'assume ce qui est arrivé”, a-t-il lancé à la barre tout en niant d'avoir volé les 45 millions FG.

Avant de renvoyer l'audience au mercredi 3 juin pour la suite des débats, la Cour a sollicité la comparution de M. Ibrahima Sory Bayo, juge d’instruction près le tribunal de Dubréka qui a été victime lui aussi, d’invectives de la part du Colonel Mamadou Kaba.
 

Affaire à suivre…
 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

 

Créé le Mercredi 27 mai 2020 à 23:16