Damaro "dauphin constitutionnel" d’Alpha Condé : Ce qu’en dit Cellou Dalein Diallo…

Politique
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG et Damaro Camara
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG et Damaro Camara

CONAKRY- L’opposant guinéen Cellou Dalein Diallo s’est exprimé sur l’arrivée de Amadou Damaro Camara à la tête de l’Assemblée Nationale.

Interrogé par Africaguinee.com sur ce sujet, le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a d’abord précisé qu’il ne reconnait pas la Constitution et le Parlement issus du double scrutin controversé du 22 mars.

Pour l’opposant  « la désignation de Damaro » à un poste de responsabilité aussi élevé n’augure rien de bon. Cellou Dalein Diallo perçoit l’arrivé de l’honorable Damaro au perchoir comme  un signal de  radicalisation du régime d’Alpha Condé.

« Le FNDC ne reconnait pas la Constitution et le Parlement qui sont issus de la mascarade électorale du 22 mars. Ceci dit, la désignation de Damaro à un poste de responsabilité aussi élevé est un signal de radicalisation du régime parce que le personnage a toujours assumé avec arrogance la violation par l’État de la loi et des Accords politiques. Il est aussi connu pour ses discours de stigmatisation et de haine ethniques. Il est allé jusqu’à encourager publiquement l’usage des armes à feu dans la répression des manifestations pacifiques », a déclaré Cellou Dalein Diallo.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Dimanche 17 mai 2020 à 8:55