Adresse à la Nation : face à la controverse, Alpha Condé précise…

Politique
Alpha Condé, Président de la République de Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée

CONAKRY-Face à la polémique  que son adresse à la Nation ce vendredi 15mai 20 a suscité, le président de la république a apporté une précision.

D’où est venue la polémique ?

Hier soir en prononçant son discours à la télévision nationale, le Chef de l’Etat a commis un « lapsus » en déclarant que les mesures liées au rassemblement des personnes à l’intérieur du pays est allégée avec des regroupements passant de 20 à 100 personnes au maximum à compter de ce jour.

Or, dans le discours qui a été partagé aux médias et sur les réseaux sociaux, il était indiqué que les regroupements passaient de 20 à 30 personnes au maximum.  La contradiction a vite été décelée, alimentant une vive polémique toute la journée de ce samedi 16 mai 2020.

Ce soir, le bureau de presse de la présidence a publié un communiqué pour apporter les précisions suivantes :

« Après consultation des différents acteurs de la riposte contre la maladie à coronavirus, j’ai décidé des nouvelles mesures ci-après :
• L’état d’urgence est reconduit pour une durée d’un mois à compter de ce jour ;
• Le couvre-feu passe de 22 heures à 05 heures du matin pour la zone du Grand Conakry (Conakry, Coyah et Dubréka) et il est levé entièrement pour l’Intérieur du pays, à compter de ce jour ;
• En dehors des lieux autorisés, la mesure relative au rassemblement des personnes à l’Intérieur du pays est allégée avec les regroupements passant de 20 à 30 personnes au maximum, à compter de ce jour ;
• Bien entendu ces mesures d’exception seront ajustés si nécessaires.
Les autres dispositions relatives à l’état d’urgence sanitaire restent en vigueur ».

Créé le Samedi 16 mai 2020 à 23:05