Boffa: Des jeunes en colère dans la rue…

Guinée

BOFFA- Après Dubréka et Kamsar, c’est autour des populations de Boffa de sortir ce vendredi 15 mai 2020 pour exiger la réouverture des lieux de culte. Composés essentiellement de jeunes, ces manifestants sont nombreux ce matin dans les rues de la commune urbaine de Boffa. 

Les mouvement de protestation ont commencé le mercredi 13 mai dernier par les conducteurs de mototaxis. Et ce jeudi 14 mai, le mouvement a pris une autre allure dans la commune urbaine de Boffa et d’autres quartiers environnants. 

 “Tout a commencé mercredi. Les jeunes conducteurs de mototaxis ont voulu manifester pour exiger le départ des policiers au niveau du barrage sanitaire installé dans la commune urbaine tout près de la gare routière. Mais le mouvement n'a pas été suivi. Et c'est hier jeudi qu'ils se sont massivement mobilisés dans la commune urbaine pour demande le démentèlement de ce barrage des policiers qui faisaient des exactions à leur encontre”, a expliqué Salif Sylla, un citoyen de Boffa qui a été joint ce vendredi, par un journaliste d'Africaguinee.com. 

Les jeunes manifestants ne se sont pas limité à cette revendication malgré le départ des policiers. Ils sont allés ouvrir des lieux de culte notamment des mosquées.

“Ils ont ouvert la mosquée d'Almamya située au port, une autre dans le même quartier, la grande mosquée préfectorale, et deux autres mosquées se trouvant à 5 kilomètres de la Commune urbaine ” a précisé notre informateur tout en précisant que tout s'est passé de façon pacique.

 Il faut préciser qu'après le départ des policiers, le barrage sanitaire a été confié à une structure des jeunes de la préfecture pour procéder au contrôle et au respect des mesures sanitaires conte le coronavirus.

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 664 72 76 28

Créé le Vendredi 15 mai 2020 à 13:51

TAGS