Disparition d’opposants: porté disparu, Djibril Barry ignore qu’il est père d’un garçon

Disparition forcées
Abdoulaye Djibril Barry, président de la section motard de l'UFDG à Mamou
Abdoulaye Djibril Barry, président de la section motard de l'UFDG à Mamou

MAMOU-La femme d’Abdoulaye Djibril Barry, président de la section motard de l’UFDG Mamou,  a accouché alors qu’il est porté disparu depuis plusieurs jours. Ce militant de l’Union des forces démocratiques de Guinée qui était dans le collimateur des forces de l’ordre depuis des mois est porté disparu avec le fédéral du parti Mamadou Madjou Diallo.

Depuis, ils n’ont fait aucun signe de vie, leurs téléphones portables sont injoignables. C’est dans ce contexte que l’épouse du président de la section motard a accouché. Le baptême a eu lieu sans même qu’il ne soit au courant de cette bonne nouvelle.  Son fils porte le nom d’Abdourahmane Barry.

Lire aussi : Guinée : Un activiste des droits de l’homme mis aux arrêts à Conakry !

A Mamou la disparition de ces deux ténors du FNDC dans la ville-carrefour alimente les débats alors que l’inquiétude continue de grandir chez leurs proches. L’ex députée Djessira Traoré ne cherche pas loin les auteurs de cette disparition. Elle indexe directement les autorités administratives et demande à président Alpha Condé de les libérer.

« Je suis très inquiète par rapport à cette disparition. Nous demandons aux autorités de Mamou de nous dire où se trouvent les enfants. Les agents des forces de l’ordre sont partis à maintes fois à leurs domiciles. C’est eux qui connaissent maintenant où ils les ont envoyés. Le gouverneur, le préfet à la tête Bantama Sow et le président Alpha Condé. On accuse personne sauf ces gens là. La gendarmerie à travers commandant Bakary ne cesse d’envoyer des convocations aux militants de l’UFDG », accuse l’honorable Djéssira Traoré.

Des cas de disparitions forcées, des arrestations aux allures d’enlèvements sont signalés de manière récurrente ces derniers mois en Guinée. Les militants du FNDC, mouvement politico-citoyen qui s’oppose au troisième mandat d’Alpha Condé sont les principales cibles. Plusieurs d'entre eux croupissent dans des endroits tenus secrets. 

Habib Samake

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Mamou

Créé le Dimanche 10 mai 2020 à 13:26