Guinée: Sidya Touré parle de l'aide du FMI et titille la gouvernance Condé

Politique
Sidya Touré, leader de l'UFR
Sidya Touré, leader de l'UFR

CONAKRY- L’opposant guinéen Sidya Touré s’est exprimé sur les 23 millions de dollars d’aide que le Fonds Monétaire International (FMI) a accordé à la Guinée pour faire face à l’épidémie de Coronavirus. Interrogé par Africaguinee.com, le leader de l’Union des forces républicaines (UFR) a indiqué que la Guinée aurait bien pu avoir mieux s’il y avait une gestion saine.

« Des pays comme le Sénégal et le Ghana ont pu avoir de l’assistance beaucoup plus importante. Au moment où on nous donne 23 millions de dollars, on en donne 442  au Sénégal et 1 milliards au Ghana. C’est vous dire quel est l’état de notre gouvernance. C’est de cela qu’il s’agit. On ne peut pas se permettre de se cacher derrière les mots. La réalité est que la Guinée est complètement dégradée tant au niveau de ses institutions, mais surtout au niveau de sa capacité à développer quoi que ce soit, qui permette à nos compatriotes d’améliorer leurs conditions de vie. Donc, je vois que nous n’avons pas eu grand-chose, mais cela correspond à ce que la Guinée mérite aujourd’hui », a déclaré l’ancien premier ministre interrogé ce jeudi 16 avril 2020.

Le président français Emmanuel Macron a plaidé auprès des pays riches un allègement massif de la dette des pays africains pour leur permettre de faire au Coronavirus. Sidya Touré salue l’idée, mais soulève une inquiétude. Le fait que selon lui, les emprunts des pays se font souvent avec des structures privées.

« Je trouve que c’est une bonne idée sauf que la dette actuelle n’est pas uniquement une dette publique au niveau des Etats ou même au niveau des institutions. Nous-mêmes  au niveau des barrages ici, on a fait des emprunts au niveau des structures privées. Donc ça va être difficile d’en mettre en œuvre », a-t-il souligné.

Sidya Touré rappelle que dans le cadre du PPTE, la Guinée a obtenu un allègement massif de sa dette, mais, dit-il, cela n’a rien servi parce que la gouvernance n’est pas saine.

« Nous avons eu une réduction massive de la dette en Guinée dans le cadre du PPTE (pays pauvres très endettés). Qu’est-ce que ça nous a rapporté ? A strictement rien.  Tout se trouve dans la gouvernance du pays. Et cette gouvernance ne peut être améliorée parce que nous avons affaire à des gens qui ne s’y connaissent pas et qui, malheureusement sont en train de tout politiser. Ce qui les empêche d’avoir à leur côté les personnes capables d’améliorer la gestion de gouvernance dans notre pays. Mais c’est ça le gouvernement RPG », dénonce le président de l’UFR.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Jeudi 16 avril 2020 à 15:33