Accusations d’Ousmane Gaoual contre Makhissa : le DNI réplique…

Violences à Fria

CONAKRY- Aboubacar Makhissa Camara vient de briser le silence ! Le Directeur national des impôts a balayé d’un revers de la main les accusations portées contre lui par le député Ousmane Gaoual Diallo. 

Dans un entretien accordé ce jeudi 27 février 2020 à un journaliste d’Africaguinee.com, l’élu de la préfecture de Gaoual avait pointé un doigt accusateur sur Makhissa Camara suite à l’attaque dont aurait été victime son cortège à Toremelin, dans la préfecture de Fria.

« Je pense qu’Ousmane Gaoual doit se ressaisir. Comment je peux être à Conakry et demander à des jeunes de s’attaquer à son cortège ? », s’est interrogé le Directeur national des impôts qui estime d’ailleurs que les violences ont été provoquées par Ousmane Gaoual.

« Ce jeudi 27 février 2020, c’était le tour du RPG Arc-en-ciel. Et les structures locales du parti, notamment les jeunes, avaient décidé d’organiser un grand carnaval. Et c’est ce jour qu’un certain Ousmane Gaoual décide d’aller là-bas pour dit-il, y tenir un meeting. Au delà de ça, je pense que la loi est très claire là dessus, ce sont les partis politiques qui sont engagés dans le processus électoral qui doivent faire campagne », a dénoncé Makhissa Camara.

Alors qu’Ousmane Gaoual Diallo menace de le traduire en justice, Makhissa Camara dit attendre cette plainte avec impatience. 

« Comme il a promis de porter plainte contre moi j’attends. Je vais répondre et montrer à la face du monde toutes les preuves de menaces qu’il m’a proférées, moi et ma famille », a indiqué le numéro un du service national des impôts.

Plusieurs personnes ont été blessés lors des violences liées au passage d’Ousmane Gaoual Diallo à Fria. Pour Makhissa Camara, il y a un seul responsable de ces violences.

« Ousmane Gaoual a voulu faire du buzz. Si moi je voulais l’attaquer, c’était à son arrivée, pas à son retour. Il confond également le siège de la sous-préfecture à ma maison. Il est arrivé en faisant des manœuvres de provocation avec sa voiture. Un jeune qui était avec lui d’ailleurs est tombé et il l’a laissé là-bas. Nous avons enregistré plusieurs blessés dont un jeune qui a eu le crâne fendu. Il arrive à Fria, il crée des tensions et repart en laissant dans nos mains des blessés », a regretté le DNI, Makhissa Camara.

 

Africaguinee.com

Créé le Vendredi 28 Février 2020 à 11:57