L’Armée réquisitionnée : « ça témoigne de la panique », réagit le FNDC

Double scrutin du 1er mars
Le Front national pour la Défense de la Constitution
Le Front national pour la Défense de la Constitution

CONAKRY-Alors que l’armée vient d’être réquisitionnée pour sécuriser le double scrutin du 01 Mars 2020, le front national pour la défense de la constitution a réagi. Certains leaders du FNDC contacté par Africaguinee.com parlent de panique. C’est le cas de l’opposant Faya Milimouno qui explique que le président Alpha Condé joue sa dernière carte. Cet opposant appelle l’armée guinéenne à être républicaine en restant fidèle à la constitution guinéenne.

Alpha Condé joue sa dernière carte

‘’Alpha Condé sait qu’il joue sa dernière carte. Ce que nous savons, ce que les militaires guinéens dont la majorité est composée de patriotes, resteront loyaux à la République, pas à un individu. Donc, ils feront ce qui est bon pour le peuple de Guinée (…), nul n’est censé obéir à un ordre qui est manifestement illégal. Il est clair qu’Alpha Condé n’est plus le président de la république. N’étant plus président de la république, s’il donne un ordre que vous exécutez, vous allez faire face à la loi comme-lui-même. Je suis tout de même confiant quant au fait que la majorité des militaires de Guinée est composée de patriotes et de républicains et ils resteront fidèles à la constitution guinéenne’’, a indiqué l’opposant Faya Milimouno.

L’armée a été réquisitionnée par les autorités guinéennes pour assurer la sécurité des bureaux de vote le 01er mars. Dans un message radio transmis à tous les commandants des régions militaires du pays, toutes les unités de l’armée de terre seront en alerte à partir de ce mardi 25 février 2020 sur toute l’étendue du territoire national et cela jusqu’à nouvel ordre. Les unités de l’intérieur 1ère, 2ème, 3ème et 4ème régions militaires doivent organiser des patrouilles diurnes et nocturnes du 28 février au 03 mars.

Pour Ibrahima Diallo, chargé des opérations du FNDC, Alpha Condé est aujourd’hui lâché par tout le monde. C’est pourquoi selon lui, il fait recours à l’armée pour l’aider à faire passer son coup d’Etat constitutionnel.

Une fuite positive

« D’ores et déjà nous pensons que l’armée dans sa majorité a pris une maturité parce qu’il faut noter de passage que ce document est confidentiel. Il a été adressé aux commandants des zones des régions militaires donc si le document a fuité, ça veut dire simplement qu’il y a des éléments dans l’armée guinéenne qui sont en train davantage d’être républicaine, ils s’approchent à côté du peuple pour être à son service et non au service d’un individu. Donc nous nous pensons que cela est positif », a déclaré Ibrahim Diallo, demandant à l’armée guinéenne de demeurer républicaine.

« Nous sommes face à l’histoire qui jugera chacun sur l’attitude et le comportement adopté. Nous lançons un appel au peuple de Guinée de ne pas se laisser intimider, la souveraineté appartient au peuple. Nous avons vu la bravoure dont a fait montre le peuple burkinabé et la population soudanaise. Donc nous pensons le peuple de Guinée saura tirer les conclusions de ces deux expériences pour résister face à l’oppression que monsieur Alpha Condé veut imposer à tout le monde », a lancé ce responsable du FNDC.

Panique

Selon lui, le président Condé n’a plus confiance à la gendarmerie ni à la police et il sait également de quoi le FNDC est capable. « Il prend la mesure de la situation et aujourd’hui ils sont complètement paniqués(…) Nous demandons à l’armée de ne pas accepter de tirer sur le peuple. Nous sommes dans les quartiers avec leurs mamans, leurs pères, leurs enfants…donc, il ne faut pas tirer sur la population guinéenne à cause d’une seule personne pour son intérêt personnel aussi… Nous pensons que l’armée va continuer à s’inscrire dans l’esprit de l’article 6 de la constitution guinéenne pour pouvoir être du côté du peuple et nom du côté d’un individu dans la violation de la loi », dira Ibrahim Diallo.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

 

Créé le Mardi 25 Février 2020 à 21:26