Etats-Unis : Mamadou Bah mortellement poignardé à Brooklyn…

Diaspora guinéenne
La victime Mamadou Bah
La victime Mamadou Bah

NEW-YORK-Un jeune guinéen a été mortellement poignardé hier soir à New-York. Mamadou Bah, 19 ans, a été agressé à Flatbush (Brooklyn) non loin d’un salon de coiffure, a appris Africaguinee.com.

Pour l’heure, il y a peu d’informations sur l’identité de son agresseur ou les raisons de son agression mortelle. Les recherches sont  en cours pour trouver son tueur qui l’a mortellement poignardé près d'un salon de coiffure à Brooklyn. L'incident a été signalé mardi sur l'avenue Church à 20 h, selon ABC.

Mamadou Bah, a été poignardé au torse et s'est rendue dans le salon de coiffure pour demander de l'aide. La victime a été emmenée à l'hôpital où sa mort a été déclarée, précise la même source.
La mère de la victime a reçu un appel du salon de coiffure après que Mamadou leur ait demandé de dire à sa mère qu'il allait à l'hôpital. Madame  Binta Bah a du mal à comprendre le crime. Mamadou était l'aîné de quatre enfants.

Son oncle, Djibril Bah, l'a hébergé dans l'Ohio avant de déménager à Brooklyn en juillet. "C'est un bon garçon, il est très humble pour être honnête", a-t-il déclaré. La police ne sait pas quand il a été poignardé ni comment cela s'est produit, car il n'a pas dit grand-chose quand il est tombé sur le salon de coiffure pour demander de l'aide. Mais ils savent qu'il est venu trébucher sur Ocean Avenue.

"Il s'est précipité à l'intérieur en criant sur son estomac", a déclaré le coiffeur Neil Nedrick. "Et donc nous pensions qu'il était drogué ou quelque chose comme ça… J'ai dit qu'est-ce qui vous est arrivé?" Il dit : «Je ne peux pas respirer, mon estomac estomac ça fait mal mon estomac me fait mal. », explique à NBC le coiffeur.

Un autre témoin  dit la victime leur aurait dit qu'il est entré dans un combat, mais l'oncle de Mamadou Bah a déclaré que tout ça ne correspond pas. Il a affirmé que non seulement son neveu n'avait pas d'ennemis,  mais qu’il avait à peine des amis. "En ce moment, nous voulons que la justice soit honnête", a déclaré Djibril Bah. "Nous voulons découvrir la personne qui l'a fait", a-t-il lancé.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Jeudi 20 Février 2020 à 10:05