Lélouma : des inconnus distribuent nuitamment les cartes d’électeurs…

Processus électoral guinéen

LELOUMA- La distribution des cartes d’électeurs se fait de façon un peu surprenante du côté de cette préfecture de la moyenne Guinée. Plusieurs habitants de la commune urbaine de Lélouma ont été surpris par la façon dont les opérations de distribution des cartes d’électeurs sont entrain d’être menées.

« J’étais sorti veiller un peu dans le voisinage, comme je suis seul. À mon retour, j’ai ouvert la porte du salon et j’ai trouvé que des cartes électeurs sont glissées sous la porte. Je les ai ramassées. Ce qui est un peu surprenant c’est que toutes les cartes appartiennent aux membres de ma famille. Il y avait la mienne, celles de ma femme et de ma fille. 

Des voisins m’ont dit qu’ils ont retrouvé eux aussi leurs cartes chez eux. Certains semblent banaliser mais moi je prends ça très au sérieux. Ça veut dire qu’ils connaissent la position de chacun d’entre nous. Si on amène les cartes dans la clandestinité, il se peut que quelqu’un vienne te menacer pour te donner des consignes de vote a défaut il te fait du mal. C’est inquiétant », témoigne M.D, ce père de famille habitant au quartier Petel, Lelouma centre.

Mme Fatoumata Diallo qui réside également dans la commune urbaine de Lélouma dit avoir fait le même constat. 

« J’ai été surprise ce matin de voir des cartes électeurs à la véranda de ma maison. Une pierre est déposée sur les cartes de peur que le vent les emporte. J’ai constaté que toutes les cartes appartiennent à ma famille sans confusion, j’ai demandé aux jeunes du quartier qui veillent souvent la nuit s’ils n’ont pas vu quelqu’un ici la nuit ou ce matin, ils m’ont dit qu’ils n’ont rien vu. J’ai demandé aussi à des personnes qui travaillent dans les démembrements de la CEPI qui m’ont fait savoir qu’ils n’ont pas encore vu la couleur des cartes d’électeurs », a témoigné cette jeune-dame qui précise qu’un de ses voisins a également reçu sa carte de la même façon.

Interpellé sur le sujet, le Président de la Commission électorale préfectorale indépendante soutient n’avoir jamais vu les couleurs de ces cartes d’électeurs. 

« Franchement je ne suis pas informé de cette façon de distribution de cartes dans ma juridiction. Ce que je sais, d’abord les cartes ne sont pas passées par nous CEPI, mais plutôt par le préfet et ses sous-préfets avec les présidents des CESPI et CECI. Habituellement c’est à la CEPI de faire ce travail avec ses démembrements, mais cette fois nous n’avons rien compris ; ce sont les sous-préfets qui ont drainé jusqu’aux CESPI pour leur remettre. Certains présidents des CESPI m’ont appelé pour me demander quelle réaction face à cette situation, je leur ai dit si vous avez la possibilité de distribuer sans problème faites-lé, à défaut le mieux c’est d’éviter tout risque. », précise M Cherif Diallo Castro, président de la CEPI de Lelouma.

 

Alpha Ousmane Bah (AOB)

Pour africaguinée.com

Tél. (+224) 664 93 45 45

Créé le Jeudi 13 Février 2020 à 10:30

TAGS