Mamadou Sylla met fin au suspense : « Nous irons aux législatives… »

Elections législatives
Elhadj Mamadou Sylla, leader de l'UDG
Elhadj Mamadou Sylla, leader de l'UDG

CONAKRY-Le parti Union Démocratique de Guinée (UDG) de l’Homme d’affaires Elhadj Mamadou Sylla a décidé de participer au scrutin législatif du 1er mars, en dépit de son couplage annoncé avec le référendum constitutionnel.

La décision a été prise ce vendredi au terme d’une réunion extraordinaire du Bureau Politique National du parti à son siège à Dixinn Bora, a appris Africaguinee.com. Cette formation politique d’opposition opposé au changement constitutionnel avait pourtant mis en garde le gouvernement qu’un couplage du référendum aux législatives entraînerait son retrait du processus électoral. Et bien elle vient de se dédire !

En décidant in-fine de participer à ces élections couplées,  l’UDG a fait un rétropédalage, sinon un revirement  spectaculaire à 380°. Elhadj Mamadou Sylla le président parti a expliqué qu’il a fallu passer par le vote pour départager les deux camps au sein du parti. Il précise cependant que  l’UDG n’est pas concerné par le référendum.  

« A l'issue de long et fructueux débats la question a été mise au vote à main levée. -79 ont voté oui -09 ont voté non.  Suite au dépouillement des résultats parvenus des 40 autres fédérations toutes favorables à la participation du parti aux élections législatives. En conséquence, le parti a voté oui pour participer au scrutin des législatives qui, seul, nous concerne. Le référendum ne concerne pas du tout le parti », a précisé le leader de l’UDG sur la page facebook de son parti.

 

Africaguinee.com

Créé le Samedi 08 Février 2020 à 18:01