Sidya Touré : « Il faut continuer la lutte… »

Lutte contre le troisième mandat
Sidya Touré, leader de l'UFR
Sidya Touré, leader de l'UFR

CONAKRY-C ‘est un appel à la ‘’ténacité’’ que vient de lancer Sidya Touré ! Après une journée de violences enregistrées dans la capitale guinéenne et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays, le leader de l’Union des Forces Républicaines (UFR) appelle les guinéens de tout bord à continuer le ‘’ combat’’ contre le 3ème mandat.

L’ancien Haut représentant du président Alpha Condé, désormais membre du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), a dans une déclaration, rappelé que la lutte qu’ils sont en train de mener est un combat citoyen pour le peuple de Guinée.

« Guinéennes et guinéens, je voudrais vous féliciter pour cette journée de manifestation observée à Conakry et dans les villes de l’intérieur du pays. Nous avons prouvé à la face du monde que le combat que nous menons est un combat populaire est un combat pour le peuple de Guinée (…), nous refusons le 3ème mandat. Les répressions ont commencé, nous devons nous tenir debout afin que les objectifs que nous poursuivons soient atteints, à savoir une Guinée démocratique, paisible où il fera bon vivre pour tout le monde. Nous vous demandons de continuer, nous, nous inclinons devant nos morts », a lancé l’ancien premier ministre, avant de mettre en garde les dirigeants qui commettent selon lui ces forfaitures.

« Nous disons à ceux qui sont en train de commettre ce forfait que la justice, passera bien un jour. Je vous demande de continuer la lutte jusqu’à ce que nous ayons atteints les objectifs que nous, nous sommes fixés », a déclaré le leader de l’Union des Forces Républicaines ce lundi 13 Janvier 2020. 

Le Front National pour la Défense de la Constitution a appelé dès ce Lundi 13 janvier 2020 à des journées de manifestations à travers tout le pays pour demander au président de la république le respect de la constitution. Cette journée a été émaillée par de violents heurts qui ont éclatés à Conakry et dans certaines villes de l’intérieur du pays, où l’on dénombre au moins deux morts. Pour le ministère de la sécurité qui a dressé le bilan du jour, un cas de mort a été signalé et plusieurs dégâts matériels ont été enregistrés dans la capitale guinéenne et des bourgades de l’intérieur du pays.

 

BAH Boubacar LOUDAH

 Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Mardi 14 janvier 2020 à 10:12