Labé : Souleymane Diallo, la deuxième victime des violences…

Violences à Labé

LABE- Une seconde victime vient d’être enregistrée à Labé. Souleymane Diallo qui a été touché ce mardi 14 janvier 2020 par une balle a rendu l’âme aux environs de 13h à l’hôpital régional de Labé, a appris Africaguinee.com à travers son correspondant local.

Maçon de profession, Souleymane Diallo était âgé d’une vingtaine d’années. 

« C’est un blessé dont le pronostic vital était engagé que nous avons reçu. Nous avons fait ce qu’on pouvait, mais malheureusement il n’a pas survécu », a confié à notre rédaction un médecin.

En marge de cette seconde journée de manifestations appelées par le Front National pour la Défense de la Constitution, trois journalistes ont été interpellés. Nos confrères qui ont été accusés d’avoir pris des images des agents des forces de l’ordre ont finalement été relaxés. 

Dans la région de Labé, la tension est toujours vive. A Pita, les locaux de la police et de la gendarmerie ont été incendiés. A Lélouma, la tension reste encore palpable. L’arrivée des renforts n’a pas dissuadé les jeunes en colère.

A rappeler que ce lundi 13 janvier le siège du tribunal de première instance de Labé avait été incendié et une victime avait été enregistrée.

 

Alpha Ousmane Bah

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Labé

Créé le Mardi 14 janvier 2020 à 17:58