Journée de manifestations en Guinée : nos constats à Nzérékoré, Pita, Labé, Boffa, Mamou…

Manifestation contre le changement constitutionnel

Plusieurs villes de l’intérieur du pays ont suivi ce lundi 13 janvier 2020 le mot d’ordre lancé par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) qui appelle à la résistance face à qu’il qualifie d’oppression du pouvoir d’Alpha Condé déterminé à changer la constitution. Tour d’horizon sur la situation qui prévaut en fin de matinée dans certaines villes de l’intérieur du pays. 

Des échauffourées à N’Zérékoré…

A Nzérékoré, la plus grande ville de la Guinée forestière où les autorités avaient interdit toutes manifestations, des échauffourées ont éclaté  à Mohomou dans la commune urbaine, où des jeunes en colère ont commencé à brûler des pneus. La même situation a été constatée dans le quartier Gonia, où là aussi des manifestants ont pris d'assaut les rues en brulant des pneus pour exprimer leur opposition à la nouvelle constitution. 

manif_nzere.png

Les forces de l'ordre qui, depuis 7h sont déployées partout dans la ville de Nzérékoré, sont intervenues pour disperser les manifestants. Depuis le matin, le point de rassemblement qui était prévu par le FNDC pour le départ de la marche, a été confiné par les forces de l'ordre. Une manière d'empêcher les marcheurs de se regrouper. Partout dans les points stratégiques, on voit des pickups de la gendarmerie stationnés. 

La Moyenne Guinée paralysée…

A Labé, bastion de l’Opposition les manifestants ont occupé la rue depuis 00heures. Des barricades ont été érigées au niveau des axes routiers de la ville. Des pneus ont également été incendiés sur la chaussée. La ville est complètement paralysée. Idem dans des villes comme Pita, Lélouma, Mali, Koubia où les activités ont été paralysées. La route nationale Mamou Pita Labé est bloquée, a-t-on constaté à travers nos correspondants. 

82026665_825978701165969_1506152177809227776_n.jpg

En Basse côte, la situation est mitigée. Dans la ville minière de Boké, la route nationale a été barricadée depuis la nuit au centre-ville notamment au carrefour Yomboya dans le quartier Koulifanya. Mais ce matin, il n’y a eu d’heurts. Par contre, les activités commerciales ainsi que le transport est paralysé. Mais la population continue de vaquer à ses occupations. 

A Boffa, la tension est montée d’un cran dans la ville minière de Boffa où selon nos informations des manifestations sont signalées depuis 6heures du matin."Depuis 6heures, la circulation est bloquée. Des barricades sont érigés sur la route nationale ", nous a confié un témoin. 

kamsar_manif.png

Selon nos informations la route est barricadée vers Tougnifily. Aucun véhicule ne peut passer pour continuer sur Boke. Les forces de l'ordre en nombre insuffisant n'ont rien pu faire pour maintenir l'ordre, apprend-on. Le préfet a entamé des sensibilisations pour convaincre les jeunes d’enlever les barricades. A Kamsar, Sangarédi également l’appel du FNDC a été suivi. Les activités ont tourné au ralenti. 

Nous y reviendrons ! 

 

La rédaction avec le réseau des correspondants

Créé le Lundi 13 janvier 2020 à 12:50