La Guinée victime d’une vaste escroquerie: Le garde des sceaux s’en remet à Dieu…

Politique
Mohamed Lamine Fofana, ministre de la Justice, garde des sceaux
Mohamed Lamine Fofana, ministre de la Justice, garde des sceaux

CONAKRY- L’Etat guinéen a été victime d’une vaste escroquerie sur l’un des projets phares du président Alpha Condé. Il s’agit du projet de construction de la prison moderne de Yorokoguia dans la préfecture de Dubreka. L'escroc en question qui a été arrêté se trouve en prison dans un pays européen. 

La construction de la maison centrale de Yorokoghia a été initiée dans le cadre de la mise en œuvre du programme de reforme de la justice, qui répondait à la volonté exprimée d’Alpha Condé de faire de la Guinée un pays émergent à l’horizon 2025, respectueux des droits de l’homme. La pose de la première pierre de la construction de cette prison a eu lieu en en grande pompe en avril 2015.  L’Etat guinéen s’est fait gruger par son partenaire. Mais comment ?

En effet, pour construire cette prison, le ministère de la justice a signé un partenariat avec une entreprise familiale espagnole dénommée Cierzo inversione S.A représentée en Guinée par un Consortium Guinéo Espagnole S.A. Le coût de réalisation a été estimé 217.820.074.600,3GNF.

Coup de théâtre ! Quelques temps après,  le  ministère de la justice se rend compte qu’il a été victime d’une vaste escroquerie organisée. Ce qui l'a amené à porter plainte. « On a porté plainte, l’individu a été arrêté en Espagne, mais ça ne règle pas notre problème », a expliqué ce vendredi 10 janvier 2020 le ministre de la justice Mohamed Lamine Fofana.

Interpelé par Africaguinee.com, le garde des Sceaux a précisé que le partenaire de l’Etat guinéen dans ce projet s’est  volatilisé avec l’argent dont la somme exacte n’a été révélée. « Bien sûr ! L’individu a pu  transférer l’argent qu’on lui a payé dans le premier paiement en avance. Le reste devait se faire à la remise de la clef. Mais la personne est partie avec cette partie de l’argent qui lui a été donnée. Je ne sais pas c’était combien, mais c’était une importante somme. Il est arrêté, il est en prison. Maintenant est-ce qu’on va retrouver l’argent ? Il faut s’en remettre à Dieu », a indiqué le garde des sceaux.

Mohamed Lamine Fofana annonce que son département a trouvé un autre partenaire  pour la réalisation de cette prison.

« On a un autre partenaire avec lequel on a signé un accord de partenariat. Nous sommes en train de voir quels sont les voies et moyens pour la  mise en œuvre de ce protocole en ce qui concerne la construction de la prison. Dans les jours et mois à venir, vous serez invités à la pose de la première pierre de la construction de cette prison parce que nous avons d’énormes problèmes. Aujourd’hui, la maison centrale de Conakry compte plus de 1.600 détenus alors qu’elle était construite pour 300 détenus. Il y a des juridictions comme Mandiana, Macenta qui n’ont pas de prison », a-t-il lancé.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Vendredi 10 janvier 2020 à 19:33