Lansana Kouyaté : « Il faut que la police et la gendarmerie sachent… »

Tension en Guinée
Lansana Kouyaté, leader du PEDN
Lansana Kouyaté, leader du PEDN

PARIS-En prélude aux manifestations continues que le FNDC  déclenche à partir du 13 janvier, l’ancien Premier Ministre Lansana Kouyaté a lancé un appel aux forces de l’ordre.

Rappelant le bilan macabre extrêmement lourd enregistré dans les manifestations depuis  2010, cet opposant qui dirige les destinées du parti de l’espoir pour le développement national (PEDN) appelle la police et la gendarmerie à prendre "conscience".

 « Depuis 2010, on a au bat mot plus de 130 morts. Je ne cite pas là ceux qui sont tombés du côté de la police. Il y en a de toute part. Il faut les guinéens sachent se contrôler, se maitriser. Il faut que les policiers et les gendarmes sachent qu’ils n’ont de droit que celui du respect du peuple. Quand la démocratie autorise des marches pacifiques, toutes les requêtes ont été faites à ce niveau, une fois que cette marche commence, on ne doit plus tuer. Or, on en a tué même à l’entrée des cimetières le jour d’enterrement de ceux qui étaient morts initialement », prévient l’ancien premier ministre interrogé par RT France.

Lansana Kouyaté dont le parti a boycotté les élections législatives du 16 février invite le président Alpha Condé de respecter la constitution en acceptant de céder son fauteuil en Décembre 2020 à un nouveau président élu. Selon lui,  la lutte du FNDC, un mouvement qui réunit des partis politiques et des organisations de la société civile, n’est pas ethnique

« Ce n’est pas une histoire d’ethnie, c’est une histoire de gens qui veulent que la Guinée marche dans la voie de la démocratie tel que stipulé par les textes », a-t-il dit, martelant que les problèmes ethniques sont artificiellement créés.

« Nous sommes la même nation. On a de la peine à construire cette nation à cause de l’immixtion des politiques dans l’harmonie des populations pour les diviser », déclare Lansana Kouyaté.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Mercredi 08 janvier 2020 à 10:30