Cheick Kaba tranche : «Le siège de l’UFDG à Kankan a été touché… »

Violences à Kankan
Cheick Kaba, Coordinateur de l'UFDG à Kankan
Cheick Kaba, Coordinateur de l'UFDG à Kankan

KANKAN- Le siège de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée a t-il réellement été attaqué ce lundi 6 janvier 2020 ? Alors que des voix s’élèvent de plus en plus pour contester cette attaque, le Coordinateur général du parti dirigé par Cellou Dalein Diallo à Kankan vient de sortir de son mutisme. Cheick Kaba a répondu aux questions d’un journaliste d’Africaguinee.com.

 

AFRICAGUINEE.COM : Quelle est l’atmosphère qui prévaut à Kankan en ce mardi 7 janvier 2020 ? 

CHEICK KABA : C’est apparemment calme. Je crois que les autorités ont reçu des instructions pour arrêter les commanditaires de cet acte. Mais nous on est entrain de préparer les pièces judiciaires qui nous ont été demandées par voie d’huissier, que nous allons certainement déposer demain matin. Mais les dégâts sont énormes.

Vous comptez porter plainte ? 

Oui ! Parce que ce n’est pas normal. 

Que répondez-vous à ceux qui contestent cette attaque ? 

Notre siège est dans une cour familiale. Normalement hier on devrait suivre les consignes du FNDC (Front national pour la défense de la Constitution, Ndlr). Mais nous on avait pris aucune disposition pour sortir. Ils sont venus, il n’y avait personne puis qu’il n’y avait rien. 

Est-ce que le siège proprement dit a été touché ? 

Le siège a été touché ! Quand ils sont rentrés dans la cour, ils ont vu qu’il n’y avait personne, ils se sont introduits dans les chambres, ils ont cassé des portes, ils ont aussi emporté des effets personnels.

Le siège se trouve où ?

Le siège se trouve dans le quartier Missira, dans la famille de Gebilé. 

Quelle est la situation qui prévaut là-bas ? 

Il n’y a rien en ville puisqu’on a demandé à tous les commerçants et sympathisants de fermer pendant 10 jours. La ville est pratiquement paralysée.

 

Entretien réalisé par Boubacar 1 Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 2

Créé le Mardi 07 janvier 2020 à 19:06