Guinée : la stratégie nationale de mise en œuvre de la Zone de Libre-échange continentale africaine en débat à Conakry

Intégration Africaine

CONAKRY- Plusieurs acteurs-clés de l’économie guinéenne examinent depuis ce mercredi 18 décembre 2019 à Conakry la Stratégie Nationale de la mise en œuvre de la Zone de Libre-Échange Continentale Africaine (ZLECAF).

Réunis autour d’un atelier de deux jours, ces acteurs venus de divers horizons vont se pencher sur le document élaboré par des experts sur la stratégie de mise en œuvre de la ZLECAf. La rencontre de Conakry est organisée par le Ministère guinéen chargé du Commerce en collaboration avec la Commission Économique pour l’Afrique (CEA), la Commission de l’Union Africaine et le Centre de Commerce International. 

L’élaboration de cette Stratégie part d’un examen détaillé du profil macroéconomique et commercial du pays et du cadre institutionnel et règlementaire, d’une part, et d’une identification des opportunités et risques potentiels liés à la mise en œuvre de la ZLECAf, d’autre part, pour ensuite offrir un plan d’actions devant conduire à une mise en œuvre réussie de l’Accord.

« L’objectif du présent atelier est d’aider la République de Guinée à atteindre deux objectifs à savoir : l’alignement du Programme national de développement économique et social (PNDES 2016-2020) de la Guinée sur les dispositions juridiques et le programme de travail de la Zone de libre-échange continentale africaine, d’une part, et l’intégration continentale des populations guinéennes d’autre part », a souligné la Secrétaire Générale du Ministère guinéen du Commerce, Mme Aminata Kourouma.

Au nom de son Ministre, Mme Kourouma dira que la ZLECAf est une entreprise inclusive de tous les horizons de la société guinéenne. 

Signée le 21 mars 2018 à Kigali, la charte portant création de la Zone de libre-échange continentale africaine vise l’élimination progressive des barrières tarifaires et non tarifaires au commerce intra-africain. L’Afrique, cet autre géant du monde pourra compter sur son marché intérieur de 1,2 milliard de personnes, avec un produit intérieur brut supérieur à 2 500 milliards de Dollars américain. 

La ZLECAf est une opportunité à saisir. L’accord de Kigali devrait permettre à la Guinée d’augmenter le volume de ses exportations vers ses partenaires africains. 

« Les exportations de la Guinée vers les partenaires africains augmenteraient sensiblement, avec une augmentation de 2 à 4 % d’ici 2040. Les secteurs à fort potentiel pour lesquels les exportations pourraient excéder 20% de croissance sur l’horizon 2020 pour la Guinée, seraient entre autres les produits agroalimentaires tels que la viande et la volaille, le riz et autres céréales, le lait et les produits laitiers et les huiles végétales », a indiqué M. Komi Tsowou, Économiste travaillant au Centre Africain pour les Politiques Commerciales, à la Commission Économique pour l’Afrique.

Pour Mme Zenaba Keita, la tenue de l’atelier de validation de la stratégie nationale de la ZLECAF est d’une importance capitale. 

« La Guinée grâce à la ZLECAF apportera une réponse aux défis de la création d’emploi, de la diversification de l’économie, du développement d’un système qui favorise l’inclusion sociale  et une meilleure  répartition des bénéficiaires  de la croissance  conformément  aux objectifs de développement durable. Ceci permettra aussi aux acteurs du secteur informel guinéen, par exemple les femmes commerçantes, de migrer vers le secteur formel. C’est dire l’intérêt de l’organisation de cet atelier de validation de la stratégie nationale de la zone de libre échange continentale africaine », a déclaré la Représentante du Centre de Commerce International, Mme Keita Zenaba.

A rappeler que le champ d’application de l’accord porte sur les échanges de marchandises, le commerce des services, l’investissement, les droits de propriété intellectuelle et la politique de la concurrence.

 

SOUARE Mamadou Hassimiou

Journaliste-CEA (Afrique de l’ouest)

Guinée-Conakry

Tél. : (+224) 655 31 11 11

Créé le Jeudi 19 décembre 2019 à 7:57

TAGS