Electricité: Face aux "déboires" de kaleta, à quand le démarrage de Souapiti?

Fourniture d'électricité
Alpha Condé, Président de la République de Guinée sur le chantier de Souapiti
Alpha Condé, Président de la République de Guinée sur le chantier de Souapiti

CONAKRY-Inauguré en grande pompe par le président guinéen, Alpha Condé en 2015, le barrage de Kaléta d’une capacité de production de 240 mégawatts (MW) en plein régime, ne tient plus ses promesses. D’ailleurs en période d’étiage, cette capacité est nettement inférieure. Elle se situerait entre 30 et 100 MW, selon les estimations de certains spécialistes, pendant la saison sèche.

Pourtant la construction de ce joyau Hydro-électrique avait suscité assez d’espoir chez les citoyens guinéen, bien que l’opposition ait dénoncé l’époque un instrument de campagne pour la réélection d’Alpha Condé pour un second mandat. Mais aujourd’hui, force est de constater que ce barrage fait déchanter plus d’un guinéen. Le pays replonge dans le noir dès la fin de la période des grandes pluies. Les populations de capitale n’ont pas dérogé à cette règle, cette année encore.

Depuis plusieurs semaines, les populations de la capitale Conakry et environs constatent avec ‘’impuissance’’ cette sempiternelle déficience dans ce secteur normalement porteur de croissance. Face donc au ‘’fiasco’’ du barrage kaleta, nombreux sont les observateurs qui se demandent à quand le démarrage de celui de Souapiti. 

Pour répondre à cette interrogation qui devient apparemment comme une ‘’patate chaude’’ entre les mains des dirigeants du secteur, un cadre du secteur de l’énergie en Guinée s’est prêté aux questions d’Africaguinee.com. Notre interlocuteur explique qu’au moment de la conception du barrage de kaleta, il était prévu au programme de construire celui de Souapiti. Normalement, dit-il, Souapiti devrait arriver avant kaleta parce qu’il est en amont afin de combler le déficit qui se constatera au niveau de kaleta.

‘’ Ce qui explique cela, on a commencé par l’aval, c’est-à-dire kaleta tout en sachant qu’il y aura pas de retenue d’eau. Il était initialement prévu que Souapiti viendrait avec sa réserve d’eau pour combler le déficit qui se constatera au niveau de kaleta. Alors la retenue d’eau prévisionnel est estimé à plus de 6 milliards de mètres cubes d’eau. C’est cela la capacité de réserve de Souapiti. A partir de cette réserve, kaleta sera bonifié à partir de cette réserve importante’’ a expliqué notre locuteur.

Aux dires de ce cadre, le barrage de kaleta fait 240 mégawatts et a une caractéristique spéciale. Selon ce spécialiste du secteur de l’électricité en Guinée, Kaleta est un barrage construit au fil de l’eau. Dans ses commentaires, il explique que l’eau rentre dans les turbines et elle retombe dans le lit du fleuve.

‘’ Ceci veut dire qu’il n’y a pas de réserve d’eau ou un stock pour kaleta. En terme plus simple, cela signifie que le barrage reçoit le courant d’eau du fleuve tels qu’il est, ça passe par les turbines pour produire après le courant et cette même eau rejoint le lit du fleuve par l’autre côté’’ a-t-il déroulé.

Avant le lancement du barrage de Souapiti prévu selon lui en septembre 2021, il est prévu une technique  pour permettre au barrage de Souapiti d’envoyer de  l’eau vers kaleta.

‘’ Cette  technique consiste à ouvrir les vannes fermées il y a quelques mois. Dès cette ouverture, le socle de la réserve commence à se constituer et kaleta va recevoir de l’eau. Dès lors que cela sera fait, en milieu de l’année prochaine les délestages ne se feront plus sentir’’, a indiqué notre interlocuteur.

Aux dires de ce technicien, en attendant cette solution ‘’ durable’’, l’Etat guinéen est en train de s’activer pour mettre en service les centrales thermiques dont celle de la Tanerie qui va être lancé très bientôt et les groupes de Tombo. Ceci pour contenir ce déficit.

‘’Nous avons un fournisseur privé qui a 100 mégawatts à fournir (…), mais elle s’était estompée par faute de règlement. Cela a été décanté pour permettra à cette centrale thermique de se remettre en fonction et en plus deux groupes au niveau de Tombo. Dans les dix ou quinze jours, cette situation du manque d’électricité sera complètement endiguée’’, a annoncé ce cadre du secteur de l’électricité en Guinée.

Affaire à suivre…

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

 

Créé le Jeudi 12 décembre 2019 à 19:06