Enquête sur le meurtre de Mamoudou Barry : Sa veuve fait des révélations troublantes…

Meurtre de Mamoudou Barry à Rouen
Fatoumata Barry, la veuve de Mamoudou Barry
Fatoumata Barry, la veuve de Mamoudou Barry

ROUEN-Plus de quatre mois après l’agression mortelle du Dr. Mamoudou Barry, à Rouen en France l’enquête judiciaire piétine. La famille de ce jeune universitaire guinéen (31 ans) tué dans des circonstances tragiques attend toujours justice.

Fatoumata Barry, l’épouse de la victime qui est sortie de son veuvage dénonce une enquête "au point mort" et révèle que la famille n’a aucune nouvelle du magistrat en charge d’enquêter sur ce dossier. Pis, le principal suspect en soin dans un hôpital psychiatrique n’a toujours pas été entendu.

« Depuis son arrestation, le suspect se trouve hospitalisé en psychiatrie (…). Seule sa chambre d'hôtel a été perquisitionnée, mais pas le domicile de son père où il passait régulièrement. La juge n'est toujours pas allée rendre visite au suspect à l'hôpital. Il n'a jamais été entendu, il n'a même pas été mis en examen. A ce jour, nous n'avons aucune nouvelle du magistrat », a révélé la veuve de Mamoudou Barry  dans un entretien avec « Le Parisien ».

Le jeune universitaire guinéen qui donnait des cours de Droit  à Rouen a été agressé le 19 juillet dernier par un déréglé mental qui l’a traité de « sale noire » alors qu’il était en voiture avec son épouse Fatoumata Barry. Transporté d’urgence à l’hôpital, Mamoudou Barry ne survivra pas. Les coups reçus lui ont été fatals. Près de cinq moi après ce crime qualifié de raciste, l’enquête judicaire n’a pas bougé significativement. Sa famille a annoncé un changement d’avocat pour faire bouger les choses.

« Nous avons décidé de changer d'avocat et de faire appel à Me Antoine Vey. Nous voulons faire bouger les choses pour comprendre les raisons de cet acte odieux », annonce la veuve de Dr Mamoudou Barry dont la mort tragique a suscité une véritable onde de choc en France, en Guinée et un peu partout dans le monde. Il laisse derrière lui une veuve et une fille de deux ans.

Dossier à suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (0022) 655 311 112

Créé le Mercredi 04 décembre 2019 à 20:16