Coup de théâtre à Mafanco : "libérés" par le juge, les opposants retournés en prison…

Justice
TPI de Mafanco
TPI de Mafanco

CONAKRY- C’est un véritable coup de théâtre qui vient de se produire du côté du Tribunal de première  Instance de Mafanco où une vingtaine d’opposants au projet de troisième mandat était jugée.

Alors que le président du tribunal avait accordé une liberté provisoire aux 23 militants du FNDC, un rebondissement inédit s’est produit. Pendant que les avocats de la défense étaient en train de régler les dernières formalités pour permettre à leurs clients de rejoindre leur domicile, aussi surprenant que cela puisse paraître, le parquet a dans la foulée interjeté appel.

Le procureur s’est opposé à la décision du tribunal. Conséquences : tous les prévenus qui étaient sur le point de retrouver les leurs, ont été rembarqués pour la maison centrale où ils vont passer la nuit.

Au niveau de la défense, c’est l’incompréhension mêlée d’interrogation. « C’est extrêmement grave ce qui s’est passé. Le juge les a tous libéré et au moment où on essayait de rentrer en possession de nos clients, le parquet fait appel pour dire qu’il n’est pas d’accord. On les retourne à la maison centrale pour l’audience de demain », a déploré maitre Alsény Aissata Diallo, qui précise cependant que le procureur est dans son droit de faire appel.
 

Même son de cloche chez maitre Béa qui soutient que ce qui s’est passé, c’est du « jamais vu ». « C’est une façon mesquine pour  fatiguer nos clients. Sinon ce qui s’est passé, c’est du jamais vu. C’est vraiment la tristesse, mais nous avons demandé à nos clients de prendre courage jusqu’à demain », dénonce maitre Salifou Béavogui.

Les audiences se poursuivront demain mardi 03 décembre 19 pour les plaidoiries et réquisitions.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Lundi 02 décembre 2019 à 18:25