Kindia : mort « atroce » pour Ténimba Keita…

Homicide à Kindia

KINDIA-Ténimba Keita a connu une mort très atroce ! Cette fille est décédée  après avoir bu volontairement de la soude caustique. L'acte s'est passé le mercredi 27 novembre dans le quartier abattoir 3 dans la commune urbaine de Kindia. 

Admise d’urgence à l'hôpital Alpha Oumar Diallo de Kindia, Tenimba  Keïta a finalement rendu l'âme. Agée de 20 ans, la victime souffrait de diabète depuis des années. Ne pouvant plus supporter  le poids de cette maladie, elle a préféré mettre fin à ses jours en buvant de la soude caustique. 

La grande sœur  de la victime rencontrée à domicile a expliqué les  circonstances de la mort de sa petite sœur : «  Elle était diabétique. Vue que c’est une maladie incurable, elle a préféré  mourir que de rester là à souffrir dans ce monde », a confié cette proche de la victime.

Ténimba Keita a tenté à maintes reprises de se suicider. Pour une première fois elle a pris une pile, qu’elle a cassé pour récupérer la poudre. Elle a mélangé celle-ci avec de l’eau avant d’avaler. Mais cela n’a pas eu d’effet. Mercredi matin, elle est allée au marché et elle a acheté la soude caustique qu’elle a bien badigeonnée  avant d’avaler. La réaction ne s’est pas fait attendre. Transportée d’urgence à l’hôpital, Ténimba Keita rendra l’âme finalement. 

Abdoulaye Keïta  guérisseur traditionnel qui a tenté de sauver la vie de cette fille a déploré l'attitude des médecins de l'hôpital de Kindia, qui selon lui ont refusé de secourir la victime à temps.

« J'avais un programme en ville, de passage je l'ai vu couchée, il n'y avait pas de véhicule. Les jeunes sont sortis devant moi et j'ai garé mon véhicule j'ai pris la fille pour l’envoyer d'urgence à l'hôpital. Mais  tous les médecins étaient arrêtés. Personne ne s’est déplacé pour venir secourir la fille. Nous avons crié congre eux, à ma sortie ils m'ont barré la route tout en appelant les forces de l'ordre. Après quelques minutes d'échauffourées entre nous, la mauvaise nouvelle nous est parvenue annonçant la mort de la fille. Je suis parti récupérer le corps et l'envoyer à la mosquée d'abattoir 3 », a déploré M. Keita. 

Les responsables de l’Hôpital ont rejeté ces accusations. Moussa Sayon Mara surveillant à l'hôpital régional de Kindia explique ce qui s’est passé. 

« Ils sont venus avec une vive allure. Ils ont même fait tomber trois motos. J'ai dit à mes agents est-ce que ce n'est pas une urgence ? Entre temps nous sommes venus faire sortir la fille du véhicule. Tout à coup, les jeunes ont commencé à insulter et à crier. J'ai dit que ce n’est pas comme ça qu'on doit faire la reception d’un malade. Tu ne peux pas venir prendre directement un malade et le faire rentrer dans ton service, il faut demander d'abord parce qu'il y a des femmes enceintes qui viennent en médecine générale. Mais ils sont venus semer la pagaille alors que la fille a avalé de la soude caustique », a expliqué ce travailleur de l’hôpital. 

Ténimba Keita a été inhumée le même  jour. La soude caustique est une substance chimique hautement toxique. En Guinée, elle est souvent utilisée dans la production artisanale du savon et la teinture d’étoffes. Les accidents liés à l’ingestion de la soude caustique sont fréquent dans les ménages. 

 

Depuis Kindia, Chérif Keïta 

Pour Africaguinee.com

Tél.: (00224) 657522602

Créé le Samedi 30 novembre 2019 à 10:07

TAGS