Guinée: l'opposant Cellou Dalein Diallo face à un "choix délicat"…

Elections législatives
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

CONAKRY-Principal opposant du régime d’Alpha Condé depuis 2010, Cellou Dalein Diallo fera bientôt à un exercice très délicat. Le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) devra trancher entre les milliers de candidats potentiels à la députation sous les couleurs de son parti. Mais la tâche s’annonce compliqué pour le chef de file de l’opposition.

Face à la multitude de prétendants, ce samedi 30 novembre 2019, l’ancien premier ministre n’a pas manqué de demander l’indulgence des militants et responsables de l’UFDG sur le choix des candidats pour les prochaines élections législatives prévues le 16 février 2020. Pour éviter que cet exercice délicat de décantations ne suscite des frustrations, Cellou Dalein a pris les devants  pour ne pas que sa formation politique ne sorte fragilisée à l’approche des élections législatives et présidentielles prévues en 2020.

« Je vais solliciter votre aide et votre assistance. Actuellement il est question d’aller aux élections législatives.  Pour participer à ces élections il faut qu’on ait des candidats au niveau uninominal et sur la liste nationale. Vous savez que l’UFDG compte près de 5 millions des militants. Si j’ai sollicité votre assistance, dans chaque circonscription qu’elle soit grande ou petite il faudrait qu’on trouve un candidat au poste de député uninominal.Vous le savez dans toutes les circonscriptions vous avez 10, 20, parfois 100 et plus qui méritent d’être députés de l’UFDG mais on ne doit désigner qu’une seule personne. Les gens ont envie d’être député pour contribuer au combat qui se mène à l’Assemblée Nationale, c’est légitime, il y en a beaucoup qui se sont battus depuis des années et qui le méritent. Comment choisir un lorsque vous avez 100 ou 200 qui le méritent ?

C’est un exercice très difficile. Nous devons constituer une liste nationale de 76 places pour 5 millions de militants de l’UFDG ce n’est pas facile. C’est sûr que certains seront brimés parce qu’on ne peut pas trouver un critère qui permet d’être absolument juste parmi les candidats. Donc à l’avance, nous demandons l’indulgence de nos militants et responsables, je sais qu’aucun d’entre vous n’est venu à l’UFDG pour être député, vous êtes tous venus pour changer la Guinée et porter votre Cellou à la présidence de la République.

Nous allons nous atteler à l’exercice de construction des listes, un travail extrêmement compliqué, tout le monde veut être candidat et c’est légitime et chacun a le droit. Le choix ne va pas être simple, c’est sûr il y aura des gens qui seront frustrés mais je peux compter sur leur engagement désintéressé dans la lutte que nous sommes en train de mener parce que si chacun estime qu’il faut lui  alors nécessairement il y aura des problèmes. Les gens expriment leurs besoins et laissent le soin à ceux qui sont chargés de sélectionner (…). Faire des choix entre 2, 3 ou 100 personnes ce n’est pas facile. On a envie d’être bien juste mais c’est très difficile d’avoir un critère dans sa tête pour dire celui-ci mérite mieux que celui-là. C’est sûr que nous tous nous méritons d’être députés à l’Assemblée Nationale parce que là-bas aussi il y a un combat qui se mène et chacun souhaite y participer à ce combat », a lancé Cellou Dalein Diallo.

 A suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00244) 666 134 023

Créé le Samedi 30 novembre 2019 à 20:47

TAGS