Santé : Lancement officiel du nouveau Projet d’appui au renforcement du système de santé (PASA2) dans la région de N’Zérékoré

Santé

NZEREKORE-Le Ministère de la santé, la Délégation de l’Union européenne en Guinée, GIZ et Expertise France ont procédé au lancement régional du nouveau projet d’appui au renforcement du système de santé (PASA2), ce mercredi 27 novembre 2019, à Nzérékoré. C’est la salle de conférence du centre de formation professionnel qui a servi de cadre à ce lancement.

Ce programme vise à améliorer l’état de santé des mères et des enfants de moins de 5 ans, ainsi que l’amélioration de la résilience aux crises épidémiologiques, à travers l’amélioration de la gouvernance du secteur de la santé,  la gestion financière et celle des ressources humaines, la meilleure utilisation des services de santé par les mères et les enfants de moins de 5 ans dans la région de Nzérékoré et les deux préfectures avoisinantes de Kissidougou et Kérouané et une amélioration de l’infrastructure dans la zone ciblée.

Tout à commencé par les souhaits de bienvenu de Dr KABA Adama, Directeur régional de la santé de N’Zérékoré. Il a mis l’occasion à profit pour saluer les efforts renouvelés de l’Union Européenne, l’Allemagne et la France qui ont apporté respectivement 23 millions d’euros, 2,3millions d’euros et 1million d’euros.

Le coordinateur du bureau Santé d’Expertise France en Guinée a réitéré la détermination de son agence à accompagner la Guinée dans le renforcement de son système de santé surtout, la Guinée forestière. Selon Dr. FELEMOU Gnakoye, Expertise France est un acteur clé de la coopération technique française mettant en œuvre des projets pour renforcer les politiques publiques dans les pays partenaires de la France dans les domaines clés du développement durable, entre autres, la santé, la sécurité, le climat, l’éducation, etc.

‘’Avec le projet PASA2, Expertise France va poursuivre son travail en faveur du renforcement de son système de santé guinéen avec l’appui de financements européens, allemand et français. En ciblant la Guinée forestière, le projet PASA2s’inscrit logiquement dans la suite de projet post-Ebola, pour renforcer le système de santé, afin d’améliorer l’accès de la population à des soins de santé de base de qualité, en priorité la santé maternelle et infantile, ainsi que sa résilience aux crises épidémiologiques’’, a confié Dr. FELEMOU Gnakoye.

Pour sa part, Dr HOLGER Till, responsable de marché du Programme Santé de la Reproduction et de la Famille (PSRF2) est revenu sur l’historique de la coopération guinéo-allemande en matière de santé. 

« La coopération guinéo-allemande en matière de santé remonte aux années 1980. Elle a été relancée en 2015 avec le programme santé de la reproduction et de la famille (PSRF), qui a coïncidé à la crise sanitaire lié à l’épidémie d’Ebola entre 2014 et 2016. Initialement programmé sur une période de trois ans (2015-2017), au niveau des régions sanitaires de Faranah, Labé et Mamou, le PSRF a connu une extension à la région de Kindia pour la période 2016-2018. En août 2019, avec le cofinancement de l’Union Européenne, le PSRF a étendu ses activités dans la région de Nzérékoré. C’est la raison pour laquelle nous sommes ici aujourd’hui, après nous avons eu le lancement au niveau national la semaine dernière à Conakry », a-t-il témoigné.

‘’En commun accord, nous avons opté pour une mise en œuvre du PASA2 par coopération déléguée avec les deux agences de coopération allemande et française, la GIZ et Expertise France. Nous pouvons ainsi compter sur deux partenaires européens, expérimentés et déjà actifs dans plusieurs régions du pays, techniquement solide. Tout en consolidant les acquis du PASA1 et des autres programmes d’appui à la santé soutenus par la France et l’Allemagne, PASA2 poursuivra le renforcement du système de santé et l’effort des soins de qualité à la population de façon conjointe. Des progrès considérables sont à souligner à l’égard de l’allocation nationale du budget à la santé qui est passé de 2,8% en2014 à 8% en 2019, ainsi que le recrutement et le déploiement du personnel de santé. Des efforts supplémentaires doivent encore être consentis, notamment pour assurer une gestion efficace des ressources humaines et une meilleure utilisation des soins de qualité en particulier pour les mères et leurs enfants’’ a dit, de son côté, Dr VAN DAELE Diana, chargée de programme Santé de la Délégation de l’Union européenne en Guinée. 

img_20191127_112432_9.jpg

Le représentant du ministère de la Santé, a sollicité auprès des services de santé, leur soutien et leur accompagnement à tous les niveaux. « Pour atteindre l’objectif qui est d’améliorer la santé de la population guinéenne en général, et celle des femmes et des enfants de moins de 5 ans en particulier, le projet a intégré entre autres comme ressources humaines, les infrastructures, la bonne gouvernance entre autres. Vous êtes interpelés, vous cadres de la santé spécialement pour renforcer de plus ce dernier volet, je veux dire la bonne gouvernance. Nous sollicitons aux côtés des services de santé, le soutien et l’accompagnement comme toujours des autorités administratives à tous les niveaux, ainsi que les communautés et les populations bénéficiaires », a demandé CISSE Sékou Ditinn.

Le Projet d’appui au renforcement du système de santé (PASA2) dans la région de N’Zérékoré a été lancé par le gouverneur, Mohamed Ismaël Traoré, qui s’est félicité du choix porté sur sa région. Le PASA2 vise, en effet, 8 districts sanitaires à savoir les 6 préfectures de la région et les préfectures de Kissidougou et Kérouané.

Mise en œuvre par deux agences d’Etats membres de l’Union Européenne, la GIZ et Expertise France, la durée du PASA2 est de 3 ans.

 

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Nzérékoré

Tél. : (00224) 628 80 17 43

Créé le Vendredi 29 novembre 2019 à 14:41

TAGS