Mamou : quand une affaire de "vol de 17.000 dollars" vire à un homicide dans un hôtel…

Insécurité

CONAKRY-Les habitants du quartier Almamya dans la commune urbaine de Mamou se sont réveillés ce mercredi 27 novembre 2019 avec une nouvelle assez inédite liée à un homicide. 

Dans la soirée de ce mardi 26 novembre 2019 aux environs de 22 heures, un corps sans vie a été aperçu à la devanture de l'ex siège du parti au pouvoir dans la ville de Mamou.  

Le lieu communément appelé « Maison blanche » servirait d’hôtel, mais en cachette. Des étrangers viennent y passer la nuit voire y rester des jours moyennant quelques sous. Mais hier, un occupant aurait perdu la coquette de somme de 17.000 dollars. 

Dès que l’affaire a éclaté, le présumé auteur du vol, lui aussi logé dans la bâtisse, a tenté de prendre la fuite. C’est dans ces circonstances qu’il aurait chuté de l'étage avant d’être rattrapé un peu plus loin par le gardien de la concession, Habib Kouyaté. 

Ce dernier l'aurait tabassé à mort pour en fin jeter le corps derrière la cour. Des témoins ont confié à Africaguinee.com, qu'une forte somme d'argent a été retirée des poches du défunt. Ce matin, quand les voisins et des passants ont envahi les lieux, les services de sécurité ont aussitôt débarqué pour prendre le corps et l’envoyer à la morgue. 

Le gardien de la maison a été interpellé par des gendarmes. Aucune autorité ne s'est prononcée pour le moment sur cette affaire, mais des témoins nous ont signifié que des présumés coupables sont en train d’être auditionnés à la brigade de recherche de la gendarmerie territoriale. 

Au moment des faits, le propriétaire de la maison, un homme très influent à Mamou était absent. Des sources concordantes rapportent que le défunt serait le marabout du concessionnaire. 

Nous y reviendrons !

 

Depuis Mamou, Habib Samake 

Correspondant régional d’Africaguinee.com

Créé le Jeudi 28 novembre 2019 à 10:23