Ousmane Kaba: "les enfants d’une communauté particulière sont visés en Guinée"

Tueries à Conakry
Dr Ousmane Kaba, leader du parti PADES
Dr Ousmane Kaba, leader du parti PADES

CONAKRY-Dr. Ousmane Kaba vient de crever l’abcès ! Face aux nombreux cas de tueries qui continuent d’être enregistrés dans des manifestations notamment à Ratoma, le leader du parti PADES a décidé de briser le silence.

Déterminé à poursuivre la lutte contre le changement constitutionnel qui pourrait ouvrir la voie d’un 3ème mandat pour le Pr. Alpha Condé, ce leader politique a mis le couteau dans la plaie ce samedi 16 novembre. Le leader du PADES a déclaré que ce sont « les enfants d’une communauté particulière » qui sont visés par les tueries dans le but de diviser le pays ou d’entrainer une guerre ethnique. Une « stratégie pernicieuse » du pouvoir en place, selon l’opposant, qui ne prospérera pas. Explications.

« Le jeudi tout le monde  a vu la répression. Nous rendons hommage à tous les manifestants, nous rendons hommage à tous les leaders qui ont accepté de braver les gaz lacrymogènes et qui sont prêts hier, aujourd’hui et demain à se battre pour que notre jeunesse puisse vivre dans un pays démocratique,  libre et prospère. C’est la raison pour laquelle nous  condamnons avec la dernière énergie la répression qui est en train de s’abattre, la dictature que notre pays est en train de connaitre car c’est de cela qu’il s’agit. C’est une véritable dictature, on fait tout par la force.

D’ailleurs c’est plus pernicieux que tout cela. Parce que tout le monde se rend compte que les enfants d’une communauté particulière sont visés aujourd’hui en Guinée. C’est fait exprès pour diviser le peuple de Guinée et occasionner la guerre civile. Mais ça ne se passera pas de cette manière. Je dis ici comme ailleurs que la Guinée restera unie. Aujourd’hui en Guinée, c’est la guerre entre le bien et le mal, c’est la guerre entre la démocratie et la dictature.

Ils veulent nous entrainer dans une guerre ethnique, mais ils n’y arriveront pas. Personne n’arrivera à diviser la Guinée, nous sommes là pour veiller à cela pour qu’on sache qu’en Guinée, nous lutterons ensemble main dans la main pour gagner la liberté de notre pays. Comment voulez-vous que 60 ans après l’indépendance que nous acceptions une nouvelle colonisation ? Il y a une poignée de guinéens qui sont en train de piller les richesses nationales, détruire la Guinée et nous réduire dans un nouvel esclavage. Ils n’y arriveront pas. Nous sommes un peuple libre depuis 1958 et ce n’est pas cette équipe qui va réduire la Guinée au silence. Nous allons continuer à nous battre contre la dictature et contre le recul démocratique ».  

Une synthèse de Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Dimanche 17 novembre 2019 à 9:21

TAGS