Conakry : Des universitaires à l’école du Droit International Humanitaire !

Société

COANKRY-Afin d’améliorer les capacités des professeurs et chercheurs dans le domaine du Droit International Humanitaire (DIH), le Comité International de la Croix Rouge (CICR), a organisé ce Mercredi 13 Novembre 2019, une session de formation à l’endroit de certains universitaires.

Devenue une tradition dans les universités du pays, l’atelier de cette année se déroulera pendant 3 jours. Selon Tolno Michel Jeannette, Chef de département Droit Public à l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia,  cette formation tiendra compte de la forte demande exprimée par les professeurs pour focaliser le cours sur la résolution des cas pratiques. 

Avant de saluer et remercier le CICR pour cette formation, l’universitaire a expliqué que ce cours permettra d’outiller les professeurs et de faciliter les échanges entre eux sur des thématiques d’actualité afin de rehausser la qualité de l’enseignement du DIH dans les universités.

‘’ Des travaux de groupe et des discussions entre participants et formateurs seront organisés sur des thèmes précis et sur la pratique de l’enseignement du DIH. Et nous disons merci au CICR pour cet apport considérable’’ a salué l’enseignent-chercheur.

Pour sa part, le conseiller juridique du CICR en Guinée a indiqué que le CICR collabore avec les universités guinéennes depuis belle lurette. Mamadou Saliou Souaré, souligne que cette initiative résulte du fait que les Etats partis aux conventions de Genève ont pris l’engagement d’assurer la promotion du DIH dans le système éducatif ainsi que dans le secteur des forces de défense et de sécurité. 

‘’ Nous avons choisi les universités guinéennes pour assurer la promotion de ce Droit international Humanitaire. Ceci, pour faciliter l’interaction entre les enseignants et renforcer  leurs capacités dans ce domaine noble du droit. Nous avons des documents que nous mettrons à la disposition des enseignants pour faciliter l’enseignement du DIH »,  a annoncé M. Souaré. 

Selon lui, le DIH est un Droit qui vise à limiter les moyens et les méthodes de guerre lors des conflits armés. Pour ce faire, explique-t-il,  il faut pouvoir mettre les procédures, renforcer les capacités et sensibiliser les populations en temps de paix. 

« Au sortir de cet atelier, nous demanderons aux professeurs d’utiliser les outils qu’ils auront à leur possession pour renforcer l’enseignement du DIH mais également amener les étudiants à travers des exemples pratiques à s’intéresser à ce cours’’, souhaite le conseiller juridique du CICR en Guinée. 

Makhissa Bangoura, une participante quant à elle a affirmé que  cet atelier organisé par  le CICR consiste à harmoniser le niveau des enseignants dans le domaine du DIH. « Ceci permettra d’habituer les professeurs et chercheurs aux cas pratiques pertinents avec les étudiants », a-t-elle déclaré. 

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Jeudi 14 novembre 2019 à 9:44

TAGS