Marche du 14 : Pourquoi les adversaires d’Alpha Condé "tiennent" au Palais?

Manifestation contre le changement constitutionnel
Marche des opposants le jeudi 7 novembre à Conakry
Marche des opposants le jeudi 7 novembre à Conakry

CONAKRY-Malgré la "réticence" des autorités, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) reste intransigeant sur sa demande marcher sur l’autoroute et de tenir un meeting à l’esplanade du Palais du peuple.

Au micro d’un de nos reporters, le chargé de communication de cette plateforme de la société civile guinéenne a réitéré la volonté de leur mouvement à marcher de l’aéroport au palais du peuple. Dans le cas échéant, Abdoulaye Oumou Sow indique qu’une mobilisation d’envergure se fera à travers tout le pays.

"Nous avions fait une demande de manifestation depuis vendredi mais qui est restée sans suite. Nous leur avions dit que nous maintenions notre marche pour le jeudi 14 Novembre 2019. La réponse des autorités devrait se faire depuis lundi. Au cas où ils nous refuseraient ce tronçon nous allons demander à nos concitoyens de manifester partout où ils sont. De le faire à Conakry et dans les villes de l’intérieur du pays. C’est un droit de tenir nos meetings au palais, sinon comment comprenez-vous qu’une certaine catégorie de guinéens puisse avoir le droit de tenir des meetings au Palais et pas nous autres. Nous avions démontré qu’on peut organiser des manifestations pacifiques et responsables", a indiqué cet activiste de la société civile guinéenne.

A suivre…

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

Créé le Mercredi 13 novembre 2019 à 9:10

TAGS