Guinée: Alpha Condé pourrait faire face à une nouvelle crise majeure...

Politique
Alpha Condé, Président de la République de Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée

CONAKRY-Outre le vent de contestation contre le projet de nouvelle constitution qui souffle en Guinée depuis la mi-octobre, le président guinéen Alpha Condé pourrait face à une autre crise majeure dès ce mois de décembre.

Alors que l’opposition accentue la pression de la rue sur le chef de l’Etat afin qu’il renonce au projet d’abrogation de l’actuelle constitution, le syndicat de l’Education vient de lancer un avertissement aux autorités guinéennes.

Le Syndicat libre des enseignants-chercheurs de Guinée (SLECG) exige un rehaussement de salaire conséquent d’ici la fin d’année. L’ultimatum d’Aboubacar Soumah et de ses camarades arrive à terme en décembre. Les syndicalistes menacent de déclencher une nouvelle grève dans les écoles, si leur exigence n'est pas satisfaite.

Après une grève particulièrement meurtrière et dévastatrice l’année dernière, le gouvernement guinéen et le syndicat de l’Education sont parvenus à un accord au forceps. Mais la perturbation des cours a drastiquement impacté sur les résultats des examens nationaux qui ont enregistré un taux record d’échec.

A propos de l’accord signé entre les deux parties, il prévoyait notamment l’assainissement du fichier du personnel enseignant. La manne qui pourrait être économisée après l’assainissement devrait être reversée aux enseignants pour rehausser leur salaire.

Mais à l’allure où vont les choses, tout porte à croire qu’un nouveau bras de fer n’est pas à exclure entre les deux parties (gouvernement et  syndicat). Car le leader du Slecg Aboubacar Soumah avertit que les huit millions comme salaire de base qu’ils exigent ne sont pas forcément adossés aux conclusions du recensement.

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Lundi 11 novembre 2019 à 15:24