Référendum constitutionnel : le RPG et ses alliés mobilisent à Kissidougou…

Référendum Constitutionnel

KISSIDOUGOU- La mobilisation était au rendez-vous ce samedi 9 novembre 2019 du côté de Kissidougou. Des militants et sympathisants de la majorité présidentielle s’étaient donnés rendez-vous au stade préfectoral de Kissidougou pour une grandiose manifestation.

El hadj Papa Koly Kourouma, Alhousseine Makanera ou encore Domani Doré, tous étaient sur le terrain pour conférer à cet événement toute sa solennité.

Le Ministre d’Etat Papa Koly Kourouma s’est dit très satisfait de la mobilisation des populations de Kissidougou et de certaines villes environnantes. 

« Cette foule qui est très nombreuse est une voix dissonante à ceux qui disent non à la nouvelle Constitution. Nous sommes satisfaits de la qualité de la mobilisation. Tout le monde est là pour dire oui à la nouvelle Constitution », a indiqué le Ministre d’Etat chargé de l’Hydraulique et de l’Assainissement. 

Même sentiment chez le Président de l’Assemblée Nationale. Claude Kory Kondiano a souligné que cette mobilisation prouve que tout Kissidougou est derrière le Président Alpha Condé. 

img_20191109_145314_9.jpg

De son côté, le Ministre Tidiane Traoré a lancé des piques à l’endroit des membres du Front national pour la défense de la Constitution. 

‘’Quelle est l’historique de la constitution ? Au moment de la transition, nous étions tous auprès du médiateur à Ouagadougou, Blaise Compaoré, il est encore vivant. Toutes les institutions étaient suspendues quand les militaires sont arrivés au pouvoir. On ne peut pas faire d’élection sans document, sans une constitution. C’est en ce moment donc que tous les partis présents à Ouagadougou dont l’UFDG, l’UFR, l’UPG et beaucoup de partis que je ne peux pas citer ici. On s’est dit qu’il faut aller aux élections. Mais on ne peut pas aller aux élections sans un document juridique. Tous les leaders se sont mis d’accord, qu’on mette en place une commission. On a eu l’idée de mettre sur place le CNT, Conseil Nationale de Transition. C’était pour nous permettre d’aller aux élections. On s’est dit qu’après, le président élu, celui qui parmi les leaders sera élu, va mettre en place une Constitution. Cela a été dit et ceux qui crient aujourd’hui étaient présents. Ils le savent parce qu’ils étaient présents. Là qu’est-ce-que vous voulez ? Parce qu’on veut troubler, on trouble. C’est le RPG qui a passé et le RPG est automatiquement chargé de remettre en place la nouvelle constitution. C’est ce travail qu’on est en train de faire. Maintenant ils sont en train de parler de 2ème mandat, de 6ème mandat, etc. ‘’ a lancé Ahmed Tidiane Traoré. 

A rappeler que la délégation de la CODENOC (Coalition démocratique pour la nouvelle Constitution) est arrivée à Macenta où une autre manifestation est prévue avant de rallier Guéckédou. 

 

Depuis Kissidougou, Paul Foromo SAKOUVOGUI 

Pour Africaguinée.com

Tél. 00224 628 80 17 43

Créé le Dimanche 10 novembre 2019 à 10:59