Manifestations du 4 novembre: nouveau lundi à risque à Conakry…

Manifestation contre le changement constitutionnel
Des opposants au troisième mandat dans les rues de Conakry
Des opposants au troisième mandat dans les rues de Conakry

CONAKRY-La manifestation du lundi  04 novembre risque de connaitre des agitations à Conakry ! Et pour cause : les organisateurs de la marche et le gouvernorat de la ville de Conakry ne se sont pas entendus sur l’itinéraire. Si les autorités ont accepté  principe de la marche, elles ont cependant modifié l’itinéraire. Mais le FNDC campe sur sa position, maintenant l’itinéraire Tannerie-Esplanade du Palais du peuple.

 « Le principe est acquis mais l’itinéraire a été modifié. Ce qui a été retenu, la marche débutera au rond-point de la Tannerie, ils remontent vers le Pont Gbessia Kondebougni pour aller à Concasseur ensuite le rond-point Hamdallaye, terminus la terrasse de Dixinn. Ils n’arriveront au palais du peuple. Comme vous le savez, la loi donne l’opportunité à l’autorité d’examiner la demande. Donc l’autorité qui a la charge de sécuriser les personnes et leurs biens a décidé de changer l’itinéraire », a confié à Africaguinee.com, un responsable de la mairie de Kaloum.

Cette fois-ci, les organisateurs de la manifestation n’entendent pas se plier à cette « injonction » des autorités de la ville de Conakry. Le FNDC maintient l’itinéraire initial de la marche comme il l’avait prévu. C'est-à-dire Rond-point Tannerie-Gbessia-Madina-Esplanade du palais du peuple. C’est du moins ce que nous a confié un responsable du front national pour la défense de la Constitution.

Cette mésentente entre les deux camps risque de coûter cher. Car à cette allure il y a un risque réel d’affrontements entre manifestants et forces de l’ordre le jour de la marche alors que les onze corps des victimes de la première semaine de manifestation ne sont pas toujours pas enterrés.  

A suivre…

La rédaction

Créé le Samedi 02 novembre 2019 à 12:29