Baidy Aribot se fâche : « On les attend… »

Politique
Baidy Aribot
Baidy Aribot

CONAKRY- Baidy Aribot est fâché ! Le deuxième vice-Gouverneur de la Banque Centrale qui est accusé par certains de soutenir le référendum constitutionnel voulu par le Gouvernement, est sorti de ses gongs. 

Alors que certains membres du Front National pour la Défense de la Constitution ont récemment menacé à son domicile en France, Baidy Aribot a promis de réagir, « à sa manière ». L’ancien Secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines s’est exprimé au micro d’un journaliste d’Africaguinee.com.

« Ils sont libres d’aller chez les uns tout comme nous sommes libres d’aller chez d’autres. Terminé ! Ce n’est pas le FNDC France qui a parlé. Ce sont des gens qui sont manipulés par d’autres leaders ici à Conakry qui ont parlé », a souligné le 2ème vice-Gouverneur de la BCRG. 

Après la manifestation organisée par le FNDC à Paris ce week-end, un collectif de lutte contre les biens mal acquis, membre du FNDC a initié cette action de protestation qui selon lui vise à accentuer davantage la pression. Baidy Aribot avertit qu’il attend les initiateurs de pied ferme.

« Je dis encore une fois qu’on les attend non seulement en France mais ici encore. On est libre d’aller chez les personnes indiquées. Je ne vais pas en justice pour ça. C’est trop long là-bas. Je règle mes problèmes à ma manière. Et là je suis même pressé », a martelé Baidy Aribot. 

A suivre…

 

DIALLO Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Mardi 29 octobre 2019 à 19:08