Kouramangui : risque d’affrontements entre "wahabites" et tidjanes"…

Echo de nos régions
Localité de Thiandhi
Localité de Thiandhi

KOURAMANGUI-Dans la sous-préfecture de Kouramangui, la tension monte dans la localité de Thiandhi entre deux courants religieux musulmans. Au centre des tiraillements, le contrôle d’une mosquée datant de plus d’un siècle.

Les Wahhabites, une secte musulmane qui prône un islam rigoriste et la confrérie soufie des tidjanes d’origine malékite, se regardent en chien de faïence. La profanation d’une tombe d’un aïeul du village située à l’intérieur de la cour de la mosquée a mis le feu aux poudres ce vendredi 18 octobre 2019. La tension est montée d’un cran. Mais plus de peur que de mal. Le pire a été évité de justesse.

Selon les informations recueillies sur place, lorsque la mosquée a été construite la sépulture ne se trouvait dans la cour de la mosquée. Mais quand il a fallu l’étendre, la tombe s’est retrouvée à l’intérieur de la cour en accord avec la famille qui a octroyé le domaine où la mosquée a été construite.

Ne voyant pas la présence de la tombe de bon œil, des wahhabites l’auraient profané, déclenchant des tensions dans la localité. La prière de vendredi  s’est déroulée dans un climat de tension. Un suspect a été interpelé. Craignant une escalade, les autorités locales se sont rendus sur les lieux pour calmer les nerfs et éviter un affrontement. Au moment où nous quittions les lieux, la tension était toujours palpable.

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 620 93 45 45

 

Créé le Vendredi 18 octobre 2019 à 20:10

TAGS