Kabiné Komara : "Alpha Condé peut encore sortir par la grande porte…"

Crise politique en Guinée
L'ancien Premier Ministre Kabine Komara
L'ancien Premier Ministre Kabine Komara

L’ancien premier ministre guinéen Kanine Komara observe avec inquiétude la crise politique que traverse son pays. Déplorant les violences meurtrières de ces derniers jours, il estime que le Président Alpha Condé a encore une chance de sortir par la grande porte.

De retour du Forum de Rhodes en Grèce, l’ancien Premier ministre, Kabine Komara, a rendu visite à L’Opinion pour évoquer la situation politique en Guinée. Il appelle au calme et met le pouvoir devant ses responsabilités à la suite des violences des derniers jours.

« Je voudrais dire combien de fois mon cœur saigne d’apprendre que dans mon pays il y a encore hélas des affrontements. Nous sommes devenus coutumier des soubresauts politiques. L’essentiel est qu’on puisse y mettre fin.  Chaque mort est un guinéen de trop », a déclaré l’ancien premier ministre sous le règne de Dadis Camara.

Dans ce contexte de tension, Kabine Komara souligne qu’il est essentiel que toutes les forces en présence  aient raison gardée. « La Guinée est le seul bien commun qui nous appartient. Nous notons qu’il y a une défiance importante  et une crise de confiance entre les acteurs sur le terrain. Tant que nous n’aurons pas des canaux de communications  qui s’engagent entre les parties, nous continuerons à instrumentaliser les populations innocentes », a-t-il averti, se disant surpris des morts par balles à Conakry.

« Je suis surpris parce que l’armée guinéenne avait fait l’objet d’une mue, il y a une réforme extrêmement profonde de l’armée guinéenne qui a été cantonnée qui s’est disciplinée. Je reste convaincu que le maintien d’ordre peut se faire en respectant les règles internationales », a-t-il espéré.

Evoquant le débat en cours lié à la nouvelle Constitution qui est d’ailleurs à l’origine des violences meurtrières de ces derniers jours, Kabiné Komara soutient que le Président Alpha Condé a encore une chance de sortir par la grande porte.  

« Tout le monde parle de constitution, mais personne n’a vu le texte de cette constitution (…) j’ose espérer que les décisions que le président prendra seront sages et qu’ils iront dans de sens de clarifier  une position. Puisque tout le débat est de savoir s’il se présentera ou pas, je crois que s’il clarifie ce débat-là, les solutions seront trouvées (…) J’ai lu que le président doit faire une déclaration ces jours-ci. J’ose espérer que dans ce sens-là, il aura la conviction de sortir par la grande porte en donnant la chance à ce pays d’être démocrate », a-t-il lancé.

Africaguinee.com.

Créé le Jeudi 17 octobre 2019 à 18:23