Violences meurtrières en Guinée : le Secrétaire Général de l’ONU lance un message…

Manifestations contre le 3ème mandat en Guinée

CONAKRY- Le cri de cœur des opposants au projet de référendum constitutionnel a t-il finalement été entendu par la communauté internationale ? Le Secrétaire Général de l’Organisation des Nations-Unies a appelé les parties prenantes à la crise qui secoue la Guinée à un dialogue politique inclusif. Antonio Guterres a exprimé toute son « inquiétude » face aux violences que connaît la Guinée depuis le 14 octobre 2019, date du début des manifestations appelées par le Front National pour la Défense de la Constitution. 

« Le Secrétaire Général suit avec de plus en plus d’inquiétude la situation en Guinée, où des manifestations contre une proposition gouvernementale d’amender la Constitution se sont déroulées aujourd’hui le 14 octobre 2019 », a déclaré le porte-parole du Secrétaire Général de l’ONU lors d’un point de presse.

Les violences enregistrées lors de ces manifestations qui ont commencé ce lundi 14 octobre 2019 ont causé la mort d’au moins 7 personnes à Conakry et à l’intérieur du pays.

Antonio Guterres appelle toutes les parties prenantes à un dialogue inclusif pour sortir de l’impasse. 

« Le Secrétaire Général appelle toutes les parties prenantes à recourir à un dialogue politique inclusif pour résoudre leurs différends. Il répète que la liberté d’expression et de réunion sont des droits fondamentaux et appelle les forces de sécurité à faire preuve de la plus grande retenue et à respecter les normes internationales applicables en matière de droits de l’Homme lorsqu’elles réagissent à toute manifestation », a indiqué à nouveau le porte-parole du numéro un de l’ONU.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 16 octobre 2019 à 12:29