Vague d’arrestations à Conakry : La maison centrale débordée…

Manifestations en Guinée
Des gendarmes conduisant une personne arrêtée en prison, image d'archive
Des gendarmes conduisant une personne arrêtée en prison, image d'archive

CONAKRY-En marge des manifestations enregistrées ces dernières 48 heures à Conakry, il y a eu de nombreux cas d’arrestations. Les personnes interpelées ont été déférées à la sûreté urbaine de Conakry. Mais aujourd’hui celle-ci est débordée.

Il n’y a plus de places à la maison centrale de Conakry alors qu’en début de soirée de ce mardi, un nombre important de personnes interpellées a été conduit dans ce centre de détention.

 « La prison est pleine de monde depuis ce soir. Les interpellés pendant les manifestations de rue ont fait déborder la prison. Au-delà des majeurs, il y a assez de mineurs. La cale mineure est déjà remplie. Il n’y a plus de places, nous les accueillons malgré nous. Nous nous interrogeons comment les classer », a confié à Africaguinee.com, une source proche de la maison centrale.

« Ceux qui sont venus s’ajoutent sur le nombre déjà important des détenus existant. Nous avons voulu les mettre ensemble dans le quartier mineur mais c’est impossible. La prison est remplie mais nous n’avons pas le choix. Nous avons que d’autres vont venir parce que les gens continuent à occuper la rue. En fait, les gens interpellés depuis le début des manifestations ont été déférés ce mardi soir. C’est plus d’une centaine qui est arrivée. Nous allons les trier ce mercredi en attendant leur procès », a expliqué sous anonymat un garde pénitentiaire en service à la maison centrale de Conakry. 

Alpha Ousmane Bah(AOB)

Pour Africaguinee.com

Tel. (+224) 664 93 45 45

Créé le Mercredi 16 octobre 2019 à 12:33