Manifestations en Guinée: quatre morts dont un gendarme et plusieurs blessés par balles

Manifestations du 14 octobre
Des pneus brûlés sur la chaussée dans une rue à Mamou
Des pneus brûlés sur la chaussée dans une rue à Mamou

CONAKRY-Le sang a coulé à Conakry et à Mamou ce lundi 14 octobre 2019, en marge d’une manifestation contre le projet de nouvelle Constitution.  

Au moins quatre personnes sont mortes par balles dont un gendarme. Les trois victimes ont été tuées dans la banlieue de Conakry tandis que le gendarme a quant à lui été touché à Mamou par balle dans des circonstances troubles.

Il a succombé à l’hôpital préfectoral où il a été évacué d’urgence. Un autre gendarme grièvement blessé est dans un état critique. Il devrait être évacué.

Plusieurs personnes ont été  blessées  suite à des tirs à balles réelles, à Conakry. De sources hospitalières contactées par Africaguinee.com confirment huit blessés par balles réelles dont six au quartier Sonfonia et deux à Wanindara, dans la haute banlieue.  

Les violences se poursuivent dans de plusieurs quartiers de Conakry et dans certaines villes de l’intérieur du pays. Les manifestants exigent l'abandon du projet de nouvelle Constitution, censé permettre au Président Alpha Condé de briguer un troisième mandat. 

La rédaction

Créé le Lundi 14 octobre 2019 à 17:13