Manifestations en Guinée : le gouvernement fournit un premier bilan…

Manifestation contre le projet de nouvelle constitution
Bouréma Condé, ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation
Bouréma Condé, ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation

CONAKRY-Le Gouvernement guinéen vient de fournir un premier bilan des manifestations contre le projet de nouvelle Constitution. Alors que des sources hospitalières évoquent au moins quatre morts par balles et de nombreux blessés, le gouvernement parle quant à lui de deux morts. Assurant que la situation est sous contrôle dans le pays l’exécutif guinéen annonce également qu’il y a eu des arrestations.

Nous vous proposons ce communiqué du Général Bouréma Condé parvenu à notre rédaction.

Conakry, le 14 octobre 2019 – A la mi-journée de cette journée de manifestations non autorisées, quelques regroupements et échauffourées ont été signalés dans la Région spéciale de Conakry, principalement dans la Commune de Ratoma et celle de Labé. Dans ces zones, des manifestants se sont adonnés à des actes d’incivisme, dégradant ainsi la chaussée et mettant en péril la vie de nos concitoyens.

Ainsi, à 15h30, les forces de l’ordre maitrisent globalement la situation et le calme règne sur la majorité du pays où l’on déplore néanmoins des blessés et deux morts. Il s’agit de Mamadou Lamarana Barry, résident à Sonfonia (Conakry), dont les circonstances du décès restent à élucider ; et Margis Mamadou Yéro Bah, gendarme, tué par balle à Mamou. Les services de police et de gendarmerie ont procédé à plusieurs arrestations dans les zones précitées.

Pour terminer, le Gouvernement réaffirme sa ferme volonté à maintenir la quiétude sociale et rassure les populations que toutes les dispositions sont prises afin de garantir la sécurité des biens et des personnes.

Général Bouréma Condé
Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation

Créé le Lundi 14 octobre 2019 à 19:01